F1 - Affaire Ferrari - Affaire Ferrari : la FIA répond aux écuries en colère

L'Equipe.fr
L’Equipe

Dans un communiqué publié jeudi, la FIA a expliqué les raisons pour lesquelles un accord avait été conclu avec Ferrari concernant son utilisation des moteurs en 2019. Mercredi, dans une lettre commune initiée par Toto Wolff, le boss de Mercedes, six équipes (Red Bull, Renault, Williams, Alpha Tauri, McLaren et Racing Point) réclamaient des éclaircissements auprès de la FIA suite à l'accord conclu avec Ferrari concernant la manière dont la Scuderia avait réussi à booster son moteur en 2019. La colère des écuries contre la FIA La Fédération internationale a répondu aux écuries ce jeudi, dans un communiqué. Elle explique principalement que c'est à cause de l'impossibilité de prouver une quelconque triche de l'écurie italienne qu'elle a préféré conclure un accord avec elle. « La FIA n'a pas été totalement satisfaite [par les explications de Ferrari], mais a décidé qu'une action ultérieure ne permettrait pas nécessairement de trancher l'affaire en raison de la complexité de la question et de l'impossibilité matérielle de fournir des preuves non équivoques d'une infraction », est-il écrit. « Afin d'éviter les conséquences négatives qu'un long litige entraînerait, surtout à la lumière de l'incertitude quant à l'issue de ces litiges et dans l'intérêt du Championnat et de ses parties prenantes, la FIA, conformément à l'Article 4 (ii) de son Règlement Disciplinaire et Juridictionnel (RDJ), a décidé de conclure un accord de règlement effectif et dissuasif avec Ferrari pour mettre fin à la procédure. »

Faire défiler pour accéder au contenu
Annonce

À lire aussi