F1 - Alpine - Esteban Ocon : « Fernando Alonso sera un sacré adversaire » chez Alpine

L'Equipe.fr
·3 min de lecture

Le Français Esteban Ocon veut croire dans le potentiel de l'Alpine A521 et s'apprête à affronter, avec Fernando Alonso, un sacré coéquipier. Esteban Ocon s'est prêté en anglais puis en français au jeu des questions réponses, mardi lors de la présentation de l'Alpine A521. Plutôt décontracté, le pilote était visiblement pressé de découvrir sa nouvelle monoplace, même si celle-ci est une évolution de la Renault RS20 de 2020, mais aussi ses nouveaux patrons, et son redoutable coéquipier, Fernando Alonso, double champion du monde. De sacrés challenges. « Quelles sont vos ambitions pour 2021 ?
Poursuivre sur la lancée de la seconde partie de 2020. C'était super de terminer sur un podium avec ma deuxième place à Bahreïn(GP de Sakhir). C'est ce qui me motive quand je me réveille chaque matin. J'ai envie de re-goûter à ce sentiment. Nous avons décroché trois podiums en 2020, on veut évidemment faire mieux. mais on verra ce qui sera possible d'accomplir en découvrant vraiment la voiture lors des essais hivernaux de Bahreïn (12-14 mars). lire aussi Toute l'actu de la F1 Vous allez avoir avec Fernando Alonso un sacré coéquipier, réputé dur et ambitieux.
J'ai un super coéquipier avec qui ça s'est toujours bien passé sur la piste quand il était encore en F1. J'espère qu'on va avoir une super relation pour le bien de l'équipe. Ça se passe très bien pour le moment et je veux croire que ça va durer tout au long de la saison. Ce sera un vrai challenge, quoi qu'il en soit, de me confronter à lui. Fernando est double champion du monde. Je suis sûr qu'il va répondre présent d'emblée. Ce sera un sacré adversaire. Je vais devoir relever le challenge. Avec l'avantage d'avoir roulé pour Renault en 2020...
C'est sûr ça aide. On l'a vu l'an passé avec Daniel Ricciardo qui était déjà intégré à l'équipe quand je suis arrivé. Cette fois, c'est moi qui ai cet avantage. Je me sens plus à l'aise. Je sais à qui parler dans les moments cruciaux.

Pour afficher ce contenu, vous devez mettre à jour vos paramètres de confidentialité.
Cliquez ici pour le faire.

Vous allez découvrir votre nouvelle F1 ce mercredi à Silverstone pour le jour de « tournage video », qu'espérez vous apprendre ?
Le premier feeling est toujours spécial. Mais ce sera difficile d'en savoir plus. Même si je vais être seul à tourner sur l'A521. Je pourrai toujours faire remonter quelques informations aux ingénieurs. Vous inscrivez-vous sur le long terme avec Alpine ?
Je suis complètement dédié à cette aventure. C'est super de pouvoir aider cette équipe à progresser et de se battre pour la victoire dans le futur. C'est tout ce qui me préoccupe. Esteban Ocon « Il va falloir tester tout ça et comprendre la voiture, mais j'espère qu'on gardera notre vitesse de pointe en ligne droite » Quels progrès attendez-vous sur l'A521 comparée à la RS20 ?
Plus de stabilité à l'arrière dans certaines courbes. Un manque de grip sur certains circuits comme Portimao ou en Turquie. On verra ce que ça va donner avec les modifications hivernales. Si vous regardez bien l'auto, vous verrez qu'il y a pas mal de changements par rapport au modèle 2020. Il va falloir tester tout ça et comprendre la voiture. Mais une chose est sûre j'espère qu'on gardera notre vitesse de pointe en ligne droite. Sur des circuits comme Spa c'est primordial. Comment gérer une saison 2021, où il faudra à un moment basculer sur 2022 et préparer une F1 totalement différente avec les profonds changements de réglementation ?
Fernando et moi allons être très impliqués dans les évolutions sur l'A521 de cette saison, mais on aura aussi du travail à accomplir sur la F1 de 2022. Au simulateur surtout. On verra quelles seront les premières équipes à abandonner le développement en cours de saison du modèle 2021 pour se lancer sur la F1 de 2022. »