F1 - Alpine - Fernando Alonso « au top de sa carrière » pour son retour en F1

L'Equipe.fr
·2 min de lecture

L'Espagnol Fernando Alonso (39 ans) revient en F1 avec beaucoup de motivation et de confiance en lui. Même s'il sait que les résultats ne dépendent pas que de son talent. Le revoilà titulaire. Vêtu de la nouvelle tenue d'Alpine aux liserés tricolores qui ressemble à un maillot de football, Fernando Alonso a signé son retour en Formule 1. À bientôt 40 ans, il sera samedi dans l'A521 pour valider définitivement son retour aux affaires, deux ans après son départ à la retraite. Vendredi, lors de la conférence organisée lors de la première journée des tests hivernaux de Bahreïn, l'Espagnol reprenait pour la première fois la parole après son accident de vélo en février dernier. De quoi s'interroger sur la forme du vétéran (seul Räikkönen est plus âgé que lui). Fernando Alonso « Je suis à 100 % » « Je suis resté dix jours à la maison après mon opération (de la mâchoire), explique-t-il. Cela m'a privé du lancement mais le protocole sanitaire imposé pour l'Angleterre était trop compliqué. Finalement, cela ne m'a coûté que quelques jours et privé du tournage du shakedown. Je suis à 100 %. » Même s'il devra subir, une fois la saison terminée, une nouvelle opération afin de retirer deux plaques en titane installées dans sa mâchoire. Tenir la distance Toutefois, l'expérimenté pilote connaît, mieux que personne, le petit monde qu'il retrouve après deux saisons d'absence. « Pour moi, la clé sera de garder de la fraîcheur, analyse le double champion du monde. La saison sera longue, il faudra être en forme après la trêve estivale. On va courir presque chaque week-end (par trois fois, trois GP vont s'enchaîner) pour terminer l'année. Ce sera important d'être en forme à ce moment-là. » On sent le retraité motivé même s'il reste lucide sur ce qu'il peut réaliser. « Si je reviens en F1, poursuit-il, c'est que je me sens au top de ma carrière. Après mes victoires au Mans, mes essais à Indy, j'avais besoin d'un nouveau défi. Je pense que j'ai encore quelque chose à faire en F1. Je me sens prêt. En revanche, gagner des courses ou un championnat, cela ne dépend pas que de moi. »