La F1 annonce un accord avec une compagnie pétrolière saoudienne

Fabien Gaillard
motorsport.com

Il s'agit, pour Liberty Media, du premier partenariat mondial conclu avec la Formule 1 depuis son arrivée à la barre de la discipline. Saudi Aramco rejoint cinq autres compagnies internationales, toutes arrivées sous le règne de Bernie Ecclestone, à savoir Rolex, Heineken, DHL, Emirates et Pirelli.

L'accord comprend également le sponsoring titre lors de trois des Grands Prix de la saison – Espagne, Hongrie et États-Unis – et pourrait potentiellement être le premier pas vers un GP d'Arabie saoudite. En dépit de la nature de l'activité principale de Saudi Aramco, la F1 a insisté sur le fait que cet accord s'inscrivait dans sa politique de développement durable et qu'il comprenait de la recherche sur des carburants alternatifs et la prochaine génération d'unités de puissance.

Lire aussi :

Faire défiler pour accéder au contenu
Annonce

L'incroyable projet saoudien pour organiser un GP de F1 à Qiddiya

"Nous sommes ravis d'accueillir Aramco dans la famille de la Formule 1 en tant que partenaire mondial à long terme alors que nous entamons notre saison 2020", a déclaré Chase Carey, le PDG de la Formule 1. "Nous sommes impatients de partager notre expertise combinée et de travailler avec Aramco sur l'innovation technologique, et nous allons énormément bénéficier de ses capacités et de son expertise dans le secteur des carburants et de l'énergie."

Amin H. Nasser, président et directeur général d'Aramco, a ajouté : "En tant que premier fournisseur d'énergie au monde et leader en matière d'innovation, nous avons l'ambition de trouver des solutions qui changent la donne pour des moteurs plus performants et une énergie plus propre. De tels partenariats sont importants pour nous aider à réaliser nos ambitions."

À lire aussi