F1 : Après Monza, Charles Leclerc fait une promesse pour Ferrari

Bien que Ferrari ait semblé être le dindon de la farce à quelques reprises cette saison en raison de ses décisions stratégiques qui ne sont pas avérées payantes, la Scuderia a fait ce qu’il fallait à Monza lors de l’apparition de la Virtual Safety Car à la fin de la course selon Charles Leclerc qui a reconnu les erreurs de son écurie cette saison sans remettre la faute sur Ferrari cette fois-ci. Pour autant, Leclerc se serait bien vu terminer le Grand Prix par une bataille dans les règles de l’art avec Max Verstappen.

Depuis le début de la saison, Ferrari se trouve au coeur de montagnes russes. Alors qu’au tout début des championnats du monde tout semblait aller pour le mieux pour la Scuderia avec notamment la présence de ses deux pilotes sur les podiums de Grands Prix, à savoir Charles Leclerc et Carlos Sainz Jr, des erreurs récurrentes lors de différents Grands Prix qui ont coûté de nombreux points à Ferrari dans le championnat des constructeurs et à Charles Leclerc qui fut un temps prétendant pour le titre de champion du monde et qui compte à présent 219 points lorsque le tenant du titre Max Verstappen en affiche 335.

Après les difficultés à Spa, Leclerc apprécie l’inversion de tendance chez Ferrari

Après de grandes difficultés rencontrées sur le circuit de Spa-Francorchamps lors du Grand Prix de Belgique le 28 août dernier, Charles Leclerc qui n’avait pas pu accrocher mieux qu’une sixième place, avoue être satisfait du retournement de situation et des performances de

Lire gratuitement l’intégralité de cet article sur le10sport.com