F1 : Après la polémique Hamilton, il révèle des menaces de mort

  • Oops !
    Une erreur est survenue.
    Veuillez réessayer plus tard.
  • Oops !
    Une erreur est survenue.
    Veuillez réessayer plus tard.
Dans cet article:
  • Oops !
    Une erreur est survenue.
    Veuillez réessayer plus tard.
  • Oops !
    Une erreur est survenue.
    Veuillez réessayer plus tard.

Le final de la saison dernière, à Abu Dhabi, a connu un dénouement plutôt controversé. Lors la dernière course de l’année, décisive pour le titre de champion du monde, Lewis Hamilton était bien parti pour décrocher son huitième sacre. Mais après intervention de la Safety Car, Michael Masi a pris une décision qui a donné un avantage conséquent à Max Verstappen à un tour de la fin. D’ailleurs, le désormais ex-directeur de course avoue avoir été victime de menaces de mort suite à ce Grand Prix.

Après le final de la saison 2021 de Formule 1, Michael Masi est devenu un grand sujet de discussion chez les fans de sport automobile. Lors du Grand Prix d’Abu Dhabi, dernière course de l’année et décisive pour le titre de champion du monde disputé entre Lewis Hamilton et Max Verstappen, le directeur de course de l’époque a pris une décision controversée qui a donné l’avantage au Néerlandais. Équipé de pneus neufs, le pilote Red Bull a pris l’avantage sur Lewis Hamilton et s’est imposé dans un dernier tour épique après la sortie de la Safety Car suite à l’accident de Nicholas Latifi. Au terme de ce Grand Prix, c’est donc Max Verstappen qui a été sacré champion du monde pour la première fois de sa carrière, au plus grand désarroi de Lewis Hamilton et de ses plus fidèles supporters. Ces derniers n’ont d’ailleurs pas hésité à s’en prendre à Michael Masi, jusqu’à le menacer dangereusement.

Lire gratuitement l’intégralité de cet article sur le10sport.com

Notre objectif est de créer un endroit sûr et engageant pour que les utilisateurs communiquent entre eux en fonction de leurs centres d’intérêt et de leurs passions. Afin d'améliorer l’expérience dans notre communauté, nous suspendons temporairement les commentaires d'articles