F1 : Après sa révolution, Ferrari se fait interpeller par McLaren

Après un très bon début de saison, Ferrari a peu à peu baissé le rythme. La faute notamment à de nombreuses erreurs stratégiques, qui ont coûté des points à la Scuderia. Mattia Binotto, à la tête de l’équipe depuis 2019, en a fait les frais et n’est désormais plus le patron de l’écurie italienne. Une décision qui a surpris Zak Brown.

Deuxième au classement des pilotes et au championnat constructeur, Ferrari n’est pas satisfait des résultats obtenus cette année. Il faut dire que le début de saison était très prometteur, avec une voiture compétitive qui avait permis à Charles Leclerc de remporter deux des trois premiers Grand Prix. Mais finalement, la montée en puissance de Red Bull et Max Verstappen, associé à des erreurs commises par la Scuderia, ne lui ont pas permis de lutter pour le titre de champion du monde.

Pour afficher ce contenu, vous devez mettre à jour vos paramètres de confidentialité.
Cliquez ici pour le faire.

«Il me semble que Mattia (Binotto) a fait du bon travail»

Mattia Binotto, qui était à la tête de l’écurie italienne depuis janvier 2019, n’est désormais plus le patron de Ferrari. Une décision qui a surpris Zak Brown. « Je ne connais pas le fonctionnement interne de Ferrari, mais il me semble que Mattia (Binotto) a fait du bon travail, ils ont été compétitifs cette année », s’est étonné le patron de McLaren, dans des propos relayés par Nextgen-Auto, avant d’ajouter : « De mon point de vue, la stabilité et la…

Lire gratuitement l’intégralité de cet article sur le10sport.com