F1 : Avant le GP du Canada, Charles Leclerc lâche un coup de pression à Verstappen et Red Bull

  • Oops !
    Une erreur est survenue.
    Veuillez réessayer plus tard.
Dans cet article:
  • Oops !
    Une erreur est survenue.
    Veuillez réessayer plus tard.

Après quelques fâcheux problèmes techniques qui l’ont forcé à abandonner lors du Grand Prix d’Azerbaïdjan et d’Espagne, Charles Leclerc a vu Max Verstappen creuser un écart assez important avec lui au classement des pilotes. Cependant, le Monégasque refuse d’abdiquer et veut continuer de se battre pour le titre de champion du monde.

Depuis quelques courses maintenant, Charles Leclerc est victime de plusieurs problèmes techniques avec sa Ferrari. Après avoir déjà abandonné à Barcelone, le Monégasque a de nouveau dû déclarer forfait lors du Grand Prix d’Azerbaïdjan à cause d’une panne moteur. Max Verstappen en a naturellement profité pour creuser un écart avec son rival dans la course au titre. Troisième derrière Sergio Pérez, Charles Leclerc se retrouve donc à 31 points du Néerlandais. Les choses n’ont d’ailleurs pas l’air de vouloir s’arranger pour le pilote de Ferrari, qui écopera de dix places de pénalité au Grand Prix du Canada ce dimanche. Lors de la deuxième session des essais libres du vendredi, la FIA a dévoilé que Ferrari avait emprunté une troisième unité de contrôle électronique pour réparer la monoplace de Charles Leclerc, le contraignant à être sanctionné. Le pilote de 24 ans partira donc en milieu de peloton sur le tracé de Montréal au départ de la course si tout se passe bien pour lui lors des qualifications. Ses chances dans la course au titre sont en train de se restreindre petit à petit, alors que Max Verstappen affiche toujours une forme étincelante comme il l’a…

Lire gratuitement l’intégralité de cet article sur le10sport.com

Notre objectif est de créer un endroit sûr et engageant pour que les utilisateurs communiquent entre eux en fonction de leurs centres d’intérêt et de leurs passions. Afin d'améliorer l’expérience dans notre communauté, nous suspendons temporairement les commentaires d'articles