F1 : C’est mort pour Lewis Hamilton ? Son coéquipier est très inquiet

  • Oops !
    Une erreur est survenue.
    Veuillez réessayer plus tard.
Dans cet article:
  • Oops !
    Une erreur est survenue.
    Veuillez réessayer plus tard.

Cette saison, le phénomène du marsouinage fait grandement parler, puisque les rebonds engendrés par cet effet de sol font souffrir les pilotes. La Mercedes est particulièrement victime de ce phénomène à commencer par Lewis Hamilton, qui avait terminé le GP d'Azerbaïdjan avec d'importantes douleurs au dos. La FIA s'est ainsi saisie du problème en adressant une directive aux écuries. Mais c'est insuffisant pour George Russell.

Cette saison, les monoplaces ont largement évolué en Formule 1. Et pour cause, un nouveau règlement technique a été mis en place par la FIA dans le but de faciliter les pilotes à se suivre en course et donc apporter plus de spectacle. Pour cela, les voitures sont beaucoup plus proches du sol ce qui génère un nouveau phénomène : le marsouinage. Cela a pour effet de faire rebondir les monoplaces en ligne droite et donc à pleine vitesse. Et c'est évidemment très inconfortable pour les pilotes qui ne cessent de s'en plaindre, à l'image de Lewis Hamilton, particulièrement touché lors du Grand Prix d'Azerbaïdjan. Une situation qui a poussé la FIA à se saisir du phénomène en adressant une directive technique aux écuries qui étaient réticentes à l'idée de résoudre se problème. Et pour cause, afin d'en terminer avec les rebonds, il faudra surélever les monoplaces ce qui impliquerait une baisse de performance. Néanmoins, Lewis Hamilton se satisfaisait que la FIA prenne les choses en mains. « En fin de compte, la sécurité est la chose la plus importante et il y a au moins…

Lire gratuitement l’intégralité de cet article sur le10sport.com

Notre objectif est de créer un endroit sûr et engageant pour que les utilisateurs communiquent entre eux en fonction de leurs centres d’intérêt et de leurs passions. Afin d'améliorer l’expérience dans notre communauté, nous suspendons temporairement les commentaires d'articles