F1 : Charles Leclerc en pole au Grand Prix de Bakou, Verstappen et Pérez juste derrière

  • Oops !
    Une erreur est survenue.
    Veuillez réessayer plus tard.
Dans cet article:
  • Oops !
    Une erreur est survenue.
    Veuillez réessayer plus tard.

Ce dimanche, le Grand Prix de Bakou partira à 13h. Mais avant de prendre le départ, les pilotes de Formule 1 doivent connaitre leur place sur la grille de départ. Ainsi, ce samedi après-midi se déroulait les traditionnelles séances de qualifications en Azerbaïdjan. Et à ce petit jeu, c’est Charles Leclerc au volant de sa Ferrari qui a été le meilleur ce samedi.

Pour le 8ème rendez-vous de la saison, les pilotes de F1 sont en Azerbaïdjan sur le circuit de Bakou. Alors que le Grand Prix se déroulera ce dimanche, les hostilités ont déjà commencé depuis ce vendredi avec les séances d’essais libres. Et lors des 3 sessions, c’est Sergio Pérez qui a fait la meilleure impression devant Charles Leclerc, Max Verstappen et Carlos Sainz Jr. Un nouveau duel était donc annoncé pour ce Grand Prix de Bakou, mais le rendez-vous de ce samedi était bien les qualifications, là où est établie la grille de départ.

Q1 : Verstappen en tête, Strool et Schumacher éliminés !

Pour la première séance de qualifications, les 20 pilotes de F1 étaient donc au départ. Et sur le circuit de Bakou, au terme de ces 16 premières minutes, perturbées notamment par un drapeau rouge provoqué par Lance Stroll, c’est Max Verstappen qui a été le plus rapide devant Sergio Pérez et Charles Leclerc. En revanche, se classant de la 16ème à la 20ème, Kevin Magnussen (Haas), Alexander Albon (Williams), Nicholas Latifi (Williams), Lance Strool (Aston Martin) et Mick Schumacher (Haas) ont été éliminés.

Q2 : Sergio Pérez repasse devant,…

Lire gratuitement l’intégralité de cet article sur le10sport.com

Notre objectif est de créer un endroit sûr et engageant pour que les utilisateurs communiquent entre eux en fonction de leurs centres d’intérêt et de leurs passions. Afin d'améliorer l’expérience dans notre communauté, nous suspendons temporairement les commentaires d'articles