F1: "Les choses vont tourner" promettent Gasly et Ocon après un début de saison décevant avec Alpine

Pour s’occuper après l’annulation du Grand Prix d’Emilie-Romagne consécutive aux inondations dans le nord de l’Italie, l’écurie Alpine avait prévu un échange sur Instagram entre ses pilotes ce jeudi. Pendant une grosse demi-heure, Pierre Gasly, Esteban Ocon et le pilote de réserve Jack Doohan ont discuté de tous les sujets. L’Australien, dans le rôle de l’intervieweur, questionnait ses coéquipiers. L’occasion d’apprendre que Pierre Gasly aime les bonnes pâtes et qu’il rêve de pouvoir se téléporter et qu’Esteban Ocon choisirait comme compagnons, dans un dîner idéal, Ayrton Senna et Usain Bolt.

"On donne tout ce qu’on peut pour se joindre à la bagarre"

Faire défiler pour accéder au contenu
Annonce

Mais les Français ont aussi évoqué leur début de saison décevant, avec une sixième place constructeur pour Alpine (avec 14 points), alors que Gasly et Ocon sont 10 et 12es au classement des pilotes. "Ça n’a pas commencé aussi bien qu’espéré, on aurait aimé être plus performant", avoue l’ancien pilote AlphaTauri. "Il n’y a eu que cinq courses, c’est un nouveau départ pour moi avec beaucoup de travail et d’adaptation. Tout le monde pousse. On progresse chaque week-end, d’autres améliorations vont arriver et on donne tout ce qu’on peut pour se joindre à la bagarre devant nous, avec Mercedes, Ferrari et Aston Martin. On a hâte de continuer et voir ce que ça va donner à Monaco. Encore un grand merci pour tout votre soutien." En direct depuis sa salle de gym, Esteban Ocon acquiesçait : "On a été dans le simulateur cette semaine, tester sous la pluie. Nous n’avons pas toujours eu de chance cette année mais les choses vont tourner, on est toujours motivés."

Ocon veut un retour du GP de France

Les deux Normands ont aussi évoqué leur amour pour le Grand Prix de France, évincé du calendrier cette année. "J’ai eu la chance de courir en France, à domicile et c’était si spéciam", confesse Ocon. "J’étais si heureux quand il est revenu (en 2018). C’est très spécial et j’attends de voir si la course peut revenir dans le futur". Gasly, de son côté, évoque "l’année dernière en France". "Je n’avais jamais eu autant de soutien, les gens sentaient que c’était la dernière et c’était dingue. Tu sens vraiment l’énergie en plus et le soutien des gens !"

Les deux pilotes tricolores ont aussi confirmé qu’ils comptaient participer au GP Explorer 2, le 9 septembre prochain. En attendant, des courses les attendent à commencer par la mythique Grand Prix de Monaco dans un peu plus d’une semaine.

Article original publié sur RMC Sport