F1 - Coronavirus - Liberty Media annonce des revenus en forte baisse au premier trimestre

L'Equipe.fr
L’Equipe

Liberty Media, propriétaire de la F1, a annoncé jeudi ses revenus pour le premier trimestre, et ils sont logiquement en forte baisse face à l'absence de courses à cause de la pandémie de coronavirus. Le mois de mars 2020 aurait dû voir la saison de F1 débuter avec les Grands Prix d'Australie et de Bahreïn, mais aucun des deux n'a eu lieu à cause de l'épidémie de coronavirus qui a gagné du terrain à travers la planète. Et, par conséquent, les revenus générés par Liberty Media, propriétaire de la F1, s'en ressentent. L'entreprise américaine a annoncé 39 millions de dollars (36 M€) de revenus pour le premier trimestre, contre 246 millions de dollars (228 M€) l'année dernière. Et même si elle a reçu les droits d'entrée payés à l'avance par les promoteurs des deux circuits, elle a indiqué ne pas considérer ces paiements, tout comme les droits TV ou les contrats de sponsoring, comme des revenus. Le revenu d'exploitation global est donc passé d'une perte de 47 millions de dollars pour la période janvier-mars 2019 à une perte de 137 millions de dollars (127 M€) en 2020. Claire Williams : « La santé des membres de l'écurie est prioritaire » Dans le sens des dépenses, aucun paiement n'a été effectué aux écuries, puisque la pratique veut que ce soit fait lorsque les courses se déroulent, ce qui n'a pas été le cas. « Aucune dépense de paiement d'équipe n'a été enregistrée puisque ces paiements sont comptabilisés au prorata des courses du calendrier », indique ainsi Liberty Media. L'an dernier, lors du premier trimestre, le groupe avait reversé 93 millions de dollars aux dix équipes.

Faire défiler pour accéder au contenu
Annonce

À lire aussi