F1 - Coronavirus - Romain Grosjean : « C'est une situation un peu extrême »

L'Equipe.fr
L’Equipe

Le pilote Haas Romain Grosjean, confiné chez lui en Suisse, est revenu sur l'annulation du Grand Prix d'Australie et sur le chamboulement de la saison de F1 à cause de l'épidémie de coronavirus. Dans une interview accordée à Canal+ jeudi via Skype, Romain Grosjean, confiné chez lui en Suisse - « Je me suis plus transformé en professeur (avec ses enfants) qu'en sportif ces derniers jours » - est revenu sur les conditions de l'annulation du Grand Prix d'Australie, le week-end dernier. Les questions qui se posent sur la saison de F1 « Je suis déçu de la façon dont ç'a été organisé, a expliqué le pilote Haas. Parce qu'annuler à deux heures des essais libres 1, alors que sur les 3 000 personnes qui voyagent sur la Formule 1, c'était sûr à 99,9 % qu'il y allait avoir un cas (de coronavirus). Donc tout annulé à deux heures des essais libres 1 c'était un peu bizarre. Soit on aurait dû annuler avant, soit après. Il n'y avait pas de plan et ç'a manqué un petit peu. » Le GP des Pays-Bas pourrait être annulé Et comme tous ses collègues, le Français n'a pas de visibilité sur la suite de la saison. « Pour le moment il faut attendre. On voit tous les événements qui commencent à être décalés. Ce qu'il faut se dire c'est qu'on n'aura pas de vacances cet été, on peut les annuler tout de suite. On va partir sur 18 courses en six mois j'imagine. C'est une situation un peu extrême mais je pense qu'il faut qu'on fasse tous attention les uns aux autres et pas qu'on prenne les choses à la légère. »

Faire défiler pour accéder au contenu
Annonce

À lire aussi