F1 : Les coulisses du nouveau contrat de Lewis Hamilton

  • Oops !
    Une erreur est survenue.
    Veuillez réessayer plus tard.
·2 min de lecture
  • Oops !
    Une erreur est survenue.
    Veuillez réessayer plus tard.
Lewis Hamilton contrat
Un contrat record pour Lewis Hamilton.

Lewis Hamilton a renouvelé son contrat avec Mercedes AMG F1 pour deux saisons, sur la base de ce qui avait été conclu il y a seulement quelque mois.

L’actuel contrat du septuple champion du monde avait été le fruit de plus de 6 mois de négociations entre les parties. Signé en janvier de cette année, il permet d’obtenir, selon les données de notre partenaire Business Book GP, un salaire de 45 millions d’euros à Hamilton et une prime importante en cas de titre de champion du monde. Pour ce nouveau contrat, les conditions sont strictement les mêmes. Toto Wolff ayant avoué avoir fait un copié/collé du deal actuel. Ainsi, financièrement et statutairement les objectifs sont les mêmes pour 2022 et 2023 que pour 2021.

Ainsi Hamilton a signé un contrat sur une base de 90 millions d’euros, auquel s’ajoute 50 millions de primes en cas de titre. Un salaire record.

Le projet Accelerate 25, de l’équipe allemande permettant une plus grande diversité dans l’équipe technique à l’usine de Brackley étant un succès, la prochaine étape est donc de mettre en place la Fondation, comme prévu dans le contrat actuel.

La clarification INEOS

Toutefois, il était entendu que le renouvellement du contrat d’Hamilton devait être réalisé bien avant sa signature actuelle. En effet, un détail important devait être traité avant toute chose.

Il y a quelques semaines, le géant pétrochimique anglais, INEOS avait signé un accord de sponsoring avec les All Blacks d’une valeur de 7 millions d’euros par an qui a été annulé suite à une plainte de Greenpeace. L’organisation écologique accusant la société anglaise d’être un marchand de pollution plastique dans un rapport qui a mis une énorme pression à la New Zealand Rugby. La fédération néo-zélandaise cherchant un nouveau sponsor pour le maillot de ses All Blacks jusqu’au prochain Mondial en 2023. L’accord est suspendu pour le moment.

Une situation qui a alerté Lewis Hamilton qui a demandé des garanties auprès de Jim Ratcliffe, le patron d’INEOS. Le groupe anglais participant au salaire du champion anglais et disposant de 33% de l’équipe Mercedes AMG F1. Une clarification s’imposait.

Notre objectif est de créer un endroit sûr et engageant pour que les utilisateurs communiquent entre eux en fonction de leurs centres d’intérêt et de leurs passions. Afin d'améliorer l’expérience dans notre communauté, nous suspendons temporairement les commentaires d'articles