La F1 débutera "cet été" avec un calendrier de "15 à 18 courses"

Basile Davoine
motorsport.com

Quelques heures après un nouveau report du début de saison 2020, matérialisé par l'annonce des organisateurs du Grand Prix d'Azerbaïdjan, Chase Carey s'est exprimé. Le PDG de la Formule 1 insiste sur la situation particulièrement floue et évolutive provoquée par la pandémie de COVID-19, qui empêche de mettre en place dans l'immédiat un calendrier alternatif. Surtout, s'il se prépare à des reports de course supplémentaires, il se veut rassurant sur le fait que le championnat débutera à un moment ou un autre de l'été et sera toujours en mesure de comporter suffisamment d'épreuves. 

Lire aussi :

Officiel - Le Grand Prix d'Azerbaïdjan est reportéCoronavirus - Le point sur le bouleversement des calendriers

Faire défiler pour accéder au contenu
Annonce

"Si à présent personne ne peut être certain de quand la situation s'améliorera, ce sera le cas à un moment donné, et alors nous serons prêts à courir à nouveau", promet Chase Carey ce lundi soir. "Nous sommes tous investis pour offrir à notre public un championnat 2020. Nous admettons qu'il existe une éventualité significative de voir des reports s'ajouter pour les Grands Prix actuellement programmés. Cependant, avec nos partenaires, nous nous attendons à ce que la saison débute à un certain moment cet été, avec un calendrier modifié de 15 à 18 courses."

La F1 rappelle que la trêve estivale a été avancée pour être respectée en mars et avril avec une suspension des activités de chaque écurie durant 21 jours, et que cela permettra d'organiser des Grands Prix au mois d'août si nécessaire. Par ailleurs, Chase Carey souligne qu'il faut évidemment s'attendre à dépasser la date du 29 novembre pour la fin de saison, ouvrant la voie à une ou plusieurs manches se tenant au mois de décembre.

"Il est impossible de donner un calendrier plus spécifique pour le moment en raison de l'évolution de la situation actuelle, mais nous espérons avoir dans le mois à venir une idée plus précise de la situation dans chacun de nos pays hôtes ainsi qu'au sujet des problématiques de voyages vers ces pays", précise Chase Carey. 

"Entre la Formule 1, les écuries et la FIA, il y a un travail avec nos partenaires clés et nous prévoyons d'être pleinement engagés pour revenir courir dès la première opportunité qu'il y aura de commencer la saison 2020. Nous continuerons à recevoir les conseils d'experts de la santé, car notre priorité demeure la sécurité et la santé de nos fans, des gens auxquels nous rendons visite et de ceux qui composent la famille de la Formule 1."

À lire aussi