F1 - Essais - Andrew Shovlin (Mercedes) : « Trop de voitures sont devant nous »

L'Equipe.fr
·4 min de lecture

Les essais de présaison de Bahreïn, dominés par la Red Bull de Max Verstappen, se sont terminés dimanche. Petit florilège des réactions après ces trois uniques jours de tests avant le premier GP, le 28 mars à Sakhir. Andrew Shovlin (directeur de l'ingénierie Mercedes) : « Nous avons fait un peu de progrès au niveau de l'équilibre avec beaucoup de carburant et la voiture était plus prévisible, mais nous pouvons constater d'après les données que nous ne sommes pas aussi rapides que Red Bull en rythme de course. Quant aux tours avec peu d'essence, nous n'avons pas suffisamment progressé. Nous devons revoir notre approche car trop de voitures sont devant nous en performance. Nous avons connu des hivers compliqués par le passé et réussi à redresser le tir mais cette fois nous avons vraiment beaucoup de travail à effectuer. Nous n'avons pas beaucoup de temps avant de revenir à Bahreïn. Il va falloir un plan d'action pour organiser nos efforts. » lire aussi Verstappen meilleur temps des essais de Bahreïn Valtteri Bottas (Mercedes) : « C'est le début d'année le plus compliqué que j'ai pu connaître avec cette écurie. Je ne me sens pas encore totalement à l'aise. Nous avons progressé au niveau des réglages et de notre compréhension de la voiture mais il reste du boulot. » lire aussi Bottas : « Je crois pouvoir me battre pour le titre » Max Verstappen (Red Bull) : « Je pense que nous avons vécu notre meilleure intersaison. Mais cela n'offre aucune garantie. Nous verrons où nous nous situons dans la hiérarchie lors du premier week-end de compétition. Nous avons rempli notre programme. Les conditions étaient légèrement différentes dimanche par rapport à la journée d'ouverture donc il a fallu un peu adapter la voiture mais dans l'ensemble ce fut une séance limpide et je suis content de nos progrès sur l'ensemble des tests. Nous sommes toujours à l'affût de la moindre amélioration et il nous reste encore des choses à bosser mais c'est le cas chez tout le monde. » Mattia Binotto, directeur de Ferrari « Nous nous sommes améliorés dans de nombreux domaines par rapport à la saison dernière » Mattia Binotto (directeur de Ferrari) : « Ces trois journées d'essais ont été très chargées. L'une de nos priorités était de tirer le meilleur parti du peu de temps disponible pour comprendre le comportement de la SF21 et nous y sommes parvenus. Nous nous sommes améliorés dans de nombreux domaines par rapport à la saison dernière. Il est difficile de dire où nous nous situons par rapport à nos adversaires car ces essais étaient encore plus difficiles que d'habitude à interpréter. J'ai été particulièrement satisfait de la manière dont Charles (Leclerc) et Carlos (Sainz) ont travaillé avec l'équipe et de leur bonne relation, ce qui a permis à Sainz de s'intégrer très rapidement. De notre côté, nous devons analyser soigneusement toutes les données afin d'être préparés pour le début du Championnat. Il y a beaucoup de travail mais nous avons tous envie de bien faire. » Marcin Budkowski (directeur exécutif d'Alpine) : « C'étaient des essais très solides pour nous. Nous avions un programme intense, en essayant presque de faire tenir six journées d'essais en trois. Nous avons tout accompli sans rencontrer de problèmes significatifs. Notre programme s'est essentiellement concentré sur des tests aérodynamiques, surtout dans le domaine affecté par les changements réglementaires, afin d'explorer des directions de réglages et d'habituer les pilotes à la nouvelle voiture pour qu'ils soient en confiance. L'équipe a fait de l'excellent travail sur la piste, et a bénéficié d'un soutien sans faille des usines. Nous avons atteint notre objectif avec 130 tours par jour, et nous avons fait de bons progrès en performance sur les trois jours. Nous nous concentrons sur nous-mêmes et nous nous sentons bien préparés pour le début de la saison. » Sebastian Vettel (Aston Martin) « Nous n'avons pas obtenu ce que nous voulions mais ce n'est pas la fin du monde. » Sebastian Vettel (Aston Martin) : « Il nous manque 100 tours, j'aurais aimé parcourir plus de kilomètres. C'est sans doute la même chose pour Lance (Stroll, son coéquipier). Nous n'avons pas obtenu ce que nous voulions mais ce n'est pas la fin du monde. La situation est ce qu'elle est, à nous de tourner la page et d'aller de l'avant. J'essaie beaucoup de trucs, certains fonctionnent, d'autres non. Cela fait partie du jeu et c'est stimulant. Il y a pas mal de nouveautés à digérer et à prendre en compte quand on arrive dans une nouvelle équipe. Ce test a été très productif et utile car il m'a permis de voir comment les gens procédaient dans l'équipe, comment le travail sur les réglages s'effectuait, etc. » lire aussi Toute l'actu de la F1