F1 - F1 : les grandes étapes de la carrière de Max Verstappen

L'Equipe.fr
L’Equipe

Max Verstappen ne fera pas ses débuts à Zandvoort comme prévu ce dimanche, le GP des Pays-Bas ayant été reporté. Mais l'occasion est belle, tout de même, de revenir sur la carrière du plus grand pilote néerlandais de l'histoire. Brillant en karting, avec plusieurs titres européens et mondiaux en 2012 et 2013, Max Verstappen arrive, à 16 ans, en Championnat d'Europe de F3, dans l'écurie néerlandaise Van Amersfoort, la même qui a fait débuter son père Jos en 1991. Malgré son manque d'expérience en monoplace, Verstappen parvient à obtenir dix victoires en 33 courses, et à terminer 3e d'un Championnat dominé par Esteban Ocon. Ces résultats suffisent à attirer l'attention de Red Bull, qui place le pilote dans son Junior Team, et lui offre même la place de titulaire chez Toro Rosso la saison suivante, malgré les critiques sur son jeune âge. Helmut Marko, qui dirige le programme des jeunes pilotes de l'écurie autrichienne, n'hésite pas à parler des « performances extraordinaires » de son jeune poulain pour justifier son choix. Afin d'obtenir sa Super Licence, Verstappen participe tout de même à plusieurs séances d'essais libres en fin de saison. Du haut de ses 17 ans et 166 jours, Max Verstappen devient le 15 mars 2015 le plus jeune pilote de l'histoire à prendre le départ d'un Grand Prix. Un record qui ne sera jamais battu puisque son arrivée en F1, jugée trop précoce par les instances dirigeantes, les a conduites à modifier le règlement (depuis 2016, il faut avoir 18 ans pour piloter en F1). Douzième sur la grille à Melbourne, le Néerlandais passe une bonne partie de la course dans le top 10, mais un incident mécanique, sur le moteur Renault de sa Toro Rosso, le contraint à l'abandon au 34e tour. Son coéquipier, Carlos Sainz, parvient lui à finir dans les points (9e), mais ce n'est que partie remise pour Verstappen. Il ne faut en effet attendre que deux semaines pour que Max Verstappen inscrive ses premiers points au Championnat du monde de F1. Lors de la deuxième course de la saison, en Malaisie, le 29 mars 2015, le Néerlandais termine à la 7e place, après avoir déjà fini 6e des qualifications sous la pluie. Il devient donc, à 17 ans et 180 jours, le plus jeune pilote à finir une course dans les points. Auteur de deux beaux dépassements sur Daniel Ricciardo puis Nico Hülkenberg, Verstappen montre déjà d'étonnantes dispositions, au volant certes d'une Toro Rosso bien née. « J'ai vraiment apprécié cette course, réagit-il. Je me sentais bien physiquement, il faisait très chaud à la fin mais j'étais encore capable de faire face, je suis donc heureux. Nous n'aurions pas pu faire un meilleur travail aujourd'hui. » Le 5 mai 2016, Red Bull surprend encore le monde de la F1 en annonçant l'échange de baquets entre Daniil Kvyat et Max Verstappen. Le Russe, en difficulté depuis le début de saison avec Red Bull, malgré un podium en Chine, sort d'un Grand Prix de Russie catastrophique, où il a provoqué deux accrochages avec Sebastian Vettel, et l'abandon de son coéquipier Daniel Ricciardo. Au contraire, le Néerlandais est lui très performant avec sa STR11, et signe trois arrivées dans les points en trois courses. « Max a prouvé qu'il avait déjà beaucoup de talent, ses performances chez Toro Rosso ont été impressionnantes et nous sommes ravis de lui donner l'opportunité de piloter pour Red Bull », déclare le patron de l'écurie Christian Horner. « Cette nouvelle étape dans ma carrière, encore relativement courte pour le moment, est une opportunité incroyable. Je vais avoir la chance d'apprendre dans une des meilleures écuries », commente pour sa part le pilote. Red Bull est récompensée de son "audace", car dès sa première course avec sa nouvelle écurie, Max Verstappen s'impose, à Barcelone, le 15 mai 2016. Et devient à 18 ans, 7 mois et 15 jours le plus jeune pilote à mener une course, à monter sur un podium et à gagner un Grand Prix. Tremblement de terre sur la planète F1 avec la Catalogne comme épicentre. Même si l'accrochage des deux Mercedes de Lewis Hamilton et Nico Rosberg dès le premier tour a bien aidé le Néerlandais, il a également réussi à résister à la pression de Kimi Räikkönen (Ferrari) durant les vingt derniers tours. « Nous sommes sous le choc, reconnaît-on dans le clan Red Bull par la voix de Christian Horner. C'est un succès incroyable. Max a tenu bon malgré une énorme pression. Il n'a commis aucune erreur, pas seulement aujourd'hui mais tout le week-end. À seulement 18 ans ? C'est incroyable... » Très ému, le vainqueur a lui aussi du mal à réaliser : « Je n'y crois pas. C'était une grande course. Je dois dire merci à l'équipe pour avoir fait cette voiture excellente. Gagner pour sa première course est un sentiment incroyable. » Depuis ce jour de mai 2016, la carrière de Verstappen pourrait donner l'impression, vu de loin, de stagner. C'est juste que ses temps de passage durant les premiers mois ont été hallucinants, et que les objectifs qu'il vise désormais, en premier lieu devenir champion du monde, sont beaucoup plus difficiles à atteindre. Après une saison 2017 sur courant alternatif, le prodige néerlandais, qui n'a encore que 22 ans (on a tendance à l'oublier), a repris sa marche en avant. Il sort de la meilleure saison de sa carrière en 2019, avec trois victoires, ses deux premières poles, et la troisième place finale du Championnat. Ses records de précocité en F1 Plus jeune pilote à prendre le départ d'un GP : 17 ans, 5 mois et 15 jours (GP d'Australie 2015)
Plus jeune pilote à marquer des points :
17 ans, 5 mois et 29 jours (GP de Malaisie 2015)
Plus jeune pilote à mener une course :
18 ans, 7 mois et 15 jours (GP d'Espagne 2016)
Plus jeune pilote à monter sur un podium :
18 ans, 7 mois et 15 jours (GP d'Espagne 2016)
Plus jeune pilote à remporter un GP :
18 ans, 7 mois et 15 jours (GP d'Espagne 2016)
Plus jeune pilote à réaliser un meilleur tour en course :
19 ans, 1 mois et 14 jours (GP du Brésil 2016).

Faire défiler pour accéder au contenu
Annonce

À lire aussi