F1 - Ferrari a dévoilé sa monoplace 2021, la SF21

L'Equipe.fr
·3 min de lecture

Dans une vidéo diffusée mercredi après-midi, Ferrari a dévoilé la monoplace qui disputera le Championnat du monde 2021, la SF21, confiée à Charles Leclerc et Carlos Sainz. L'avantage, au début d'une saison, avant même les premiers essais hivernaux, c'est que tous les espoirs sont permis. Une écurie qui s'est loupée peut aisément imaginer que tout se passera mieux, que ses problèmes seront corrigés, effacés, et qu'elle luttera à nouveau pour la victoire. C'est exactement le cas de Ferrari, qui a vécu en 2020 sa plus mauvaise saison depuis 1980 (6e du Championnat avec 131 points). lire aussi Calendrier de la saison 2021 Ainsi, lors de la présentation de la SF21, la monoplace de cette année, deux semaines après celle des pilotes, mercredi dans une courte vidéo de dix minutes, tous les protagonistes ont tenu à mettre en avant leur « Winning Spirit » (Esprit de [re] conquête), selon les mots du président de Ferrari, John Elkann, après une année bien compliquée, sur et en dehors de la piste avec le divorce avec Sebastian Vettel, et le recrutement de Carlos Sainz pour épauler Charles Leclerc. « Les succès du passé ne garantissent pas ceux de l'avenir, a par exemple asséné Enrico Gualtieri, directeur du département moteurs, qui a dû avoir beaucoup de travail cet hiver. Nous devons apprendre de nos défaites et nous remettre en question. Le moteur a été grandement modifié, son implantation dans le châssis a été modifiée, le turbo a été révisé, de même que le système hybride. » Les rumeurs annoncent un gain de 50 ch et donc une bien meilleure vitesse de pointe, gros défaut de l'an dernier. Laurent Mekies, directeur de piste « Nous avons appris de nos erreurs. Et nous avons opéré une reconstruction méthodique afin de revenir vers le sommet de la grille » « Nous aurons cette année une nouvelle transmission et une nouvelle suspension, que nous avons créées en accord avec le département moteurs, a renchéri Enrico Cardile, directeur du département châssis. Nous avons aussi travaillé sur le système de refroidissement, et l'aéro a été modifiée dans les limites du règlement, afin de réduire l'appui et permettre aux pneus de durer plus longtemps. La face avant est moins radicale que l'an dernier, et un nouvel aileron a été dessiné. » lire aussi Nouvel organigramme de direction chez Ferrari Il y aura donc beaucoup de nouveautés dans cette SF21, que Ferrari espère capable d'aller titiller Red Bull mais surtout Mercedes. La couleur en fait partie, puisque l'écurie italienne a choisi un rouge plus foncé que d'habitude, qui rappelle celui utilisé au Mugello l'an dernier pour son 1000e Grand Prix. On note aussi une touche de vert sur le capot arrière, pour le sponsor Mission Winnow, ce qui ne devrait pas plaire à tout le monde. « Nous avons appris de nos erreurs, a résumé Laurent Mekies, le directeur de piste. Et nous avons opéré une reconstruction méthodique afin de revenir vers le sommet de la grille. Nous espérons obtenir de bons résultats, et nous espérions la fiabilité. » « L'année 2020 ne sera pas oubliée, a conclu Elkann. Et nous allons nous en servir pour revenir plus fort. » Des promesses à confirmer dès les essais de présaison, à la fin de la semaine sur le circuit de Sakhir, et surtout lors du premier Grand Prix, le 28 mars, toujours à Bahreïn.