F1 - Ferrari - Sebastian Vettel : « Je veux me prouver que je suis toujours compétitif »

L'Equipe.fr
L’Equipe

Le quadruple champion du monde ne sera plus le pilote n°1 de la Scuderia Ferrari, il sera à égalité avec son équipier Charles Leclerc. Mais il se sent capable de hausser son niveau par rapport à 2019. « Mattia Binotto, le patron de la Scuderia, a déclaré que selon votre future orientation de carrière, vous serez le premier choix de Ferrari pour 2021 et la suite. Qu'en pensez-vous ?
Je ne veux pas trop penser à cela et pour le moment, je préfère vivre le moment présent. Si l'on compare ma situation à celle d'il y a trois ans, je n'avais pas de contrat jusqu'au mois d'août. Donc, à proprement parler, j'étais hors-jeu à une demi-saison de la fin. Je ne pense pas que cela change grand-chose. À un certain moment, il faudra bien sûr régler tout cela, mon avenir... Mais je crois que nous aurons suffisamment de temps. Aujourd'hui, nous sommes évidemment concentrés sur ce qui se passe actuellement. La nouvelle SF1000, une Ferrari à rougir d'envie « Je suis certain qu'en prenant le volant, je vais me rendre compte qu'un vrai pas en avant a été fait » Que pensez-vous de votre nouvelle voiture pour 2020 ?
Je l'aime ! En l'observant de près pour la comparer en détail à ma SF 90 de l'an passé, j'ai été réellement impressionné par le travail effectué sur le packaging (l'agencement et l'intégration des différents éléments mécaniques, ndlr). C'est impressionnant : l'équipe technique a trouvé des solutions très intelligentes qui ont abouti à cette étroitesse de la partie arrière pour rendre, on l'espère, la voiture efficace. Il est encore impossible de prédire ce que sera cette saison mais je suis bien certain qu'en prenant le volant de la SF1000 lors des prochains essais, je vais me rendre compte qu'un vrai pas en avant a été fait. J'ai hâte d'être en piste ! (à partir de mercredi 19 février à Barcelone, pour la première des deux séances d'essais de trois jours avant le début de saison, ndlr). Mattia Binotto : « Que l'équipe reste unie, concentrée et motivée » Que retenez-vous de votre saison 2019 qui fut parfois chaotique ?
J'ai appris pas mal de choses, en fait. Et je suis sûr que cela me rendra encore meilleur en 2020. Ma première envie sera surtout de me prouver à moi-même que je suis toujours compétitif. Mais pour l'instant, il faut être patient et attendre les premiers résultats en piste. L'an dernier, nous étions arrivés pour le premier Grand Prix à Melbourne avec une certaine confiance et les performances n'étaient pas celles que nous espérions... Il ne faut pas croire d'emblée que nous serons l'équipe à battre en 2020 car si l'on regarde bien, nous n'avons pas gagné le dernier Grand Prix de la saison 2019. C'est donc qu'il nous restait des progrès à accomplir. Je pense que nous y sommes parvenus avec cette SF1000 mais de leur côté, qu'on fait nos adversaires ? »

Faire défiler pour accéder au contenu
Annonce

À lire aussi