F1 : La FIA crée la polémique à Monza, Mercedes hallucine

Le Grand Prix de Monza s'était terminé sous les sifflets des Tifosi présents en tribunes après que la direction de course a pris la décision de mettre fin à ce dernier sous régime de la voiture de sécurité. Une décision qui a fait polémique et qui rappelle forcément des mauvais souvenirs à l'écurie Mercedes.

La fin du Grand Prix de Monza a ravivé de mauvais souvenirs chez Mercedes. En effet, alors que Max Verstappen était en tête, la course n'a pas repris à cause d'une intervention trop tardive des commissaires pour évacuer la monoplace de Daniel Ricciardo. Une décision logique qui aurait du être prise lors du Grand Prix d'Abu Dhabi la saison passée qui avait coûté le titre à Lewis Hamilton. Les directeurs de courses de l'époque avaient alors indiqué aux écuries que le Grand Prix allait reprendre pour un seul et unique tour, au grand dam de Mercedes.

«C'est très clair, il y a des règles»

Après la victoire de Max Verstappen en Italie, Toto Wolff a préféré salué la décision de la direction de course. « C'est très clair, il y a des règles, et elles sont écrites. Et de mon point de vue, que je sois traumatisé par Abu Dhabi ou non, ces règles ont été suivies à la lettre aujourd'hui. Pourquoi brandir un drapeau rouge juste parce que vous voulez faire un show d'un ou deux tours ? Je ne veux pas créer un gros titre…

Lire gratuitement l’intégralité de cet article sur le10sport.com