F1 - GP de Bahreïn - Le carnet de notes du Grand Prix de Bahreïn

L'Equipe.fr
·5 min de lecture

Qui a brillé à Sakhir ? Qui s'est loupé ? Retrouvez le carnet de notes du Grand Prix de Bahreïn, remporté dimanche par Lewis Hamilton (Mercedes) et marqué par le terrifiant accident de Romain Grosjean. Avec plus ou moins de mauvaise foi...

Le halo : 20/20

Les avis sont unanimes après l'accident de Romain Grosjean. Sans le halo, le pilote français aurait sans doute laissé la vie sur le circuit de Sakhir. « Il n'y a absolument aucun doute que le halo a sauvé Romain », a ainsi déclaré Ross Brawn, le directeur sportif de la F1. Cette structure en titane, installée au-dessus du baquet des monoplaces, et capables de supporter un poids de 12 tonnes, a été introduite en 2018, afin de protéger la tête des pilotes. Et il est vrai que sans lui, Grosjean, dont la Haas a traversé le rail de sécurité et a été brisée en deux parties, ne s'en serait pas sorti avec seulement quelques brûlures aux mains. « Romain aurait pu se faire couper la tête », a même lancé Lewis Hamilton. Même le principal intéressé, également président de l'association des pilotes, lui a rendu hommage : « Le halo est la meilleure chose qu'on ait introduite en F1. » Critiqué lorsqu'il est arrivé, le halo ne sera désormais plus remis en cause.

lire aussi
Grosjean miraculé après un effroyable accident

Lewis Hamilton : 18/20

Encore une course tranquille pour Lewis Hamilton, qui a signé la 95e victoire de sa carrière à Sakhir. Le Britannique a assuré les deux départs arrêtés, a maîtrisé le restart, a pu gérer son avance devant Max Verstappen, a effectué deux bons arrêts au stand, et s'est logiquement imposé, après avoir déjà signé la pole samedi. Même s'il a décroché son septième titre mondial il y a deux semaines en Turquie, le Britannique n'a clairement aucune intention de se laisser aller lors de cette fin de saison. Il est toujours aussi motivé, et ses rivaux doivent toujours se contenter de ce qu'il veut bien leur laisser.

McLaren : 16/20

Dans la lutte pour la troisième place du Championnat, McLaren a réalisé une excellente opération ce dimanche. Pourtant, avec Lando Norris en 9e position sur la grille, et Carlos Sainz 15e, ce n'était pas gagné. Mais en profitant des circonstances de course, et en se montrant les plus rapides en piste derrière les Mercedes et les Red Bull, les monoplaces orange ont gagné plusieurs positions en course. Mention spéciale à l'Espagnol, parti en pneus tendres et qui était déjà 7e avant la première salve d'arrêts au stand. Une stratégie payante qui lui a permis de gagner 10 places au total. Son coéquipier a fait un peu moins bien (5 positions gagnées).

Pierre Gasly : 13/20

Impossible de dire si Pierre Gasly aurait gardé sa sixième place jusqu'au bout sans la sortie de la voiture de sécurité à trois tours de l'arrivée. Le Français, seul pilote à avoir effectué un seul passage au stand, souffrait en effet en piste avec des pneus à bout de souffle. D'ailleurs, à six tours de l'arrivée, Carlos Sainz (McLaren) l'a dépassé sans souci. Et dans les boucles suivantes, juste avant l'abandon de Sergio Perez, Daniel Ricciardo (Renault) était revenu à deux secondes. Mais le pilote AlphaTauri, 8e sur la grille, a été récompensé après un week-end solide, sur une piste où sa monoplace était clairement à l'aise.

Renault : 10/20

Deux pilotes dans le top 10 sur la grille, deux pilotes dans les points à l'arrivée. Difficile de ne pas être satisfait par le week-end de Renault. Pourtant, l'écurie française n'a pas été aussi flamboyante qu'on l'a parfois vue cette saison. « Après des qualifications très encourageantes avec Daniel (Ricciardo) sixième et Esteban (Ocon) septième, cette course est clairement une déception, a confirmé le team principal Cyril Abiteboul. Dans le second relais, les deux voitures n'ont pas réussi à trouver le rythme et il nous faudra comprendre pourquoi. Le bilan de ce week-end n'est pas à la hauteur de nos ambitions et il nous faut nous remobiliser très vite pour les deux dernières courses. »

Ferrari : 7/20

Bien loin de son niveau de performance de la saison dernière, qui l'avait vue placer ses deux pilotes en première ligne, Ferrari a encore connu une course galère ce dimanche. La parenthèse turque a été refermée de manière brutale. Sebastian Vettel et Charles Leclerc n'étaient pas en Q3 samedi et dimanche, si le Monégasque a réussi à faire illusion en début de course, il a ensuite eu bien du mal à gagner des positions. L'objectif était avant tout de ne pas en perdre trop... Le petit point inscrit grâce à sa 10e place est un moindre remède à la morosité ambiante. Quant au quadruple champion du monde allemand, 13e, il a passé son dimanche en compagnie des Williams et des Alfa Romeo.

Racing Point : 5/20

Zéro point marqué pour Racing Point, et un gros coup au moral pour toute l'équipe, qui perd gros dans la lutte pour la troisième place du Championnat. Lance Stroll a été rapidement éliminé, au deuxième départ, lorsque sa monoplace s'est retrouvée les quatre roues en l'air après avoir été touchée par Daniil Kvyat. Sergio Perez est allé beaucoup plus loin, et c'est seulement à trois tours de l'arrivée que son moteur l'a lâché. Après une excellente course, le Mexicain occupait la 3e place. Il a essayé de rester en piste le plus longtemps possible, mais a dû se résoudre à se garer au bord de la piste. Un crève-coeur et 22 points de perdus face à McLaren.