F1 - GP de Bahrein - Haas - Mick Schumacher (Haas) prêt pour le grand jour

L'Equipe.fr
·2 min de lecture

Mick Schumacher, 22 ans, participera dimanche à son premier Grand Prix avec Haas. Sans autre ambition qu'apprendre, mais le retour de ce célèbre patronyme ravit les nostalgiques. lire aussi Le guide de la saison lire aussi Calendrier de la saison Un peu plus de huit ans après la fin de carrière de Michael Schumacher, au soir du Grand Prix du Brésil 2012, la légendaire abréviation « MSC » va réapparaître à partir de vendredi matin sur les écrans de chronométrage des séances d'essais et des Grands Prix de F1 et faire vibrer le coeur de nombreux fans de F1 nostalgiques des heures de gloire du septuple champion du monde. En effet Mick Schumacher, qui était identifié par les lettres « SCH » dans les catégories inférieures, utilise désormais les mêmes que son illustre père lors de sa carrière, ce qui lui permettait de se différencier de son frère Ralf. « J'ai forcément une relation émotionnelle avec cette abréviation », explique Mick.

Pour afficher ce contenu, vous devez mettre à jour vos paramètres de confidentialité.
Cliquez ici pour le faire.

« J'ai essayé plein d'autres sports comme le football ou le hockey sur glace, mais rien ne m'a apporté autant de plaisir que la course » Peu de chances, toutefois, de les voir s'afficher en haut de tableau. Entre sa découverte de la F1 et une monoplace Haas condamnée à être, faute de développement, l'une des moins performantes de la grille, le jeune Allemand (22 ans depuis lundi) devra sans doute batailler en queue de peloton. Mais cela ne gâche en rien son bonheur d'arriver sur la grille, près de 30 ans après son père (GP de Belgique 1991). « Il y a longtemps que j'attends cela, déclare-t-il ce jeudi en conférence de presse. J'ai toujours aimé la course, depuis que je suis monté pour la première fois sur karting à deux ans et demi. Comme tous les gamins, j'ai essayé plein d'autres sports comme le football ou le hockey sur glace, mais rien ne m'a apporté autant de plaisir que la course. » Satisfait d'avoir pu « faire connaissance avec chaque membre de l'équipe » durant l'hiver, malgré le contexte sanitaire compliqué, Schumacher estime que le plus important pour lui pour ses débuts en F1 sera de « comprendre les pneumatiques, savoir comment les préserver. » S'il a refusé de répondre à une question privée sur ce que pouvait ressentir son père devant ses débuts en F1, Mick a précisé qu'il était venu seul, sans autre membre de sa famille. Il a rappelé que son père avait remporté le premier Grand Prix de Bahreïn, en 2004, et a jugé « amusant » de se retrouver sur la même grille de départ que certains anciens rivaux de Michael, Fernando Alonso, Kimi Räikkönen et Lewis Hamilton notamment.