F1 - GP de Belgique - Le GP de Belgique définitivement arrêté en raison de la pluie, Max Verstappen vainqueur

  • Oops !
    Une erreur est survenue.
    Veuillez réessayer plus tard.
·3 min de lecture
Dans cet article:
  • Oops !
    Une erreur est survenue.
    Veuillez réessayer plus tard.

Après trois heures d'interruption et 4 tours sous safety car, le Grand-Prix de Belgique a été définitivement arrêté dimanche, à Spa-Francorchamps. La moitié des points est distribuée aux dix premiers dans l'ordre de la grille de départ. Max Verstappen (Red Bull) s'impose.

On y a cru jusqu'au bout. Les spectateurs ont résisté contre vents et marées sous leurs ponchos, mais la pluie, qui tombe inlassablement depuis le début du week-end, avait décidé que ce Grand Prix de Belgique ne se disputerait pas. Malgré tout, les écuries s'étaient préparées à prendre le départ à 15 heures mais la sortie de piste de Sergio Perez sur son tour de placement sur la grille avait refroidi le directeur de course Michael Masi qui repoussa le départ à 15h25.

Derrière le safety-car, les pilotes n'ont cessé de se plaindre des conditions. Pour Lando Norris, « la situation est horrible », de son côté Max Verstappen « ne voit absolument rien » et pour Antonio Giovinazzi, « les conditions ne sont réunies pour lancer la course ». Lewis Hamilton avait lui de l'eau qui s'infiltrait dans son casque. C'était trop pour la direction de course qui s'empressa de suspendre la procédure de départ. Les pilotes se sont réfugiés dans les stands pour trois longues heures d'interruption. Et pendant ce temps-là, les mécaniciens Red Bull s'activaient pour tenter de réparer et relancer la voiture de Sergio Perez, au cas où un nouveau départ serait annoncé. Pas de quoi réjouir le clan Mercedes...

Verstappen sauve son week-end

Entre jeux de cartes pour les uns, petite sieste pour d'autres et petit repas pour Yuki Tsunoda, tout le monde tuait le temps comme il pouvait alors que la pluie continuait de tomber à l'extérieur. Finalement, Michael Masi a annoncé un restart pour 18h17. Mais c'était peine perdue. Seulement 4 tours en piste derrière la voiture de sécurité et tout le monde de retour aux stands... pour de bon. La course est arrêtée et la moitié des points sera attribuée aux dix premiers pilotes du classement. Désigné vainqueur, Max Verstappen sauve les meubles avec 12,5 points devant George Russell (9) qui signe son premier podium en F1 et Lewis Hamilton (7,5). Pour l'anecdote, c'est bel et bien Nikita Mazepin (Haas F1) qui quitte Spa-Francorchamps avec le tour le plus rapide en course.

Daniel Ricciardo (4e) et Vettel (5e) rapportent également des points à McLaren et Aston Martin, alors que Charles Leclerc (8e) et Carlos Sainz (10e) auront profité de la boulette de Sergio Perez pour glaner quelques points pour Ferrari. Du côté des Français, Pierre Gasly (Alpha Tauri) termine à la 6e place alors que l'Alpine d'Esteban Ocon conclut le Grand Prix en 7e position.

Dès le week-end prochain, les pilotes se défouleront sur la piste de Zandvoort pour le Grand Prix des Pays-Bas qui fait son grand retour au calendrier.

Ce contenu peut également vous intéresser :

Notre objectif est de créer un endroit sûr et engageant pour que les utilisateurs communiquent entre eux en fonction de leurs centres d’intérêt et de leurs passions. Afin d'améliorer l’expérience dans notre communauté, nous suspendons temporairement les commentaires d'articles