F1 - GP de Belgique - Jean Todt évoque une révision du règlement après la mascarade du Grand prix de Belgique

·1 min de lecture

Jean Todt, président de la FIA, soutient les décisions prises dimanche à Spa par la direction de course, mais n'écarte pas une réflexion autour du règlement actuel et des failles entrevues. Jean Todt, le président de la FIA (Fédération internationale de l'automobile), est revenu sur le GP de Belgique avorté dimanche après avoir été « lancé » l'espace de deux tours derrière la voiture de sécurité, pour apporter son soutien aux décisions prises par la Direction de course : « Il y a eu une fenêtre où on a pu tenter de lancer la course, mais les conditions météo se sont vite détériorées. De ce fait, à cause du manque de visibilité provoqué par les projections d'eau des F1, nous ne pouvions pas disputer une course entière, dans des conditions de sécurité acceptables pour les pilotes, les commissaires, mais également les courageux spectateurs qui ont patienté des heures durant sous la pluie. Je suis tellement désolé pour eux. » « Les commissaires de la FIA ont agi en se basant sur les dispositions du Code sportif international en vigueur et ont appliqué celui-ci correctement. Ils ont arrêté la compétition pour avoir plus de temps et donc plus de possibilités de donner aux fans une course de F1 » À l'ordre du jour de la commission du 5 octobre Et Jean Todt de poser la question d'une réforme de la réglementation, afin que dans le futur ne soient plus distribués des points à des pilotes alors que la course n'a jamais pu débuter. « La FIA, les organisateurs de la Formule 1, et les écuries de F1 vont étudier de près le règlement, pour voir ce que l'on peut apprendre et améliorer pour le futur, suite à ce qui s'est passé ce dimanche. Ainsi un sujet comme la distribution des points dans ces circonstances sera ajouté à l'agenda de la prochaine commission F1, prévue le 5 octobre. » Rien en revanche côté remboursements des spectateurs ou des diffuseurs, la course ayant officiellement eu lieu. Avec distribution de la moitié des points aux 10 premiers, tenue d'un podium et une ligne supplémentaire au palmarès de Max Verstappen, vainqueur du « non » GP de Belgique. Ross Brawn, manager sportif de la F1 « La FIA a donc fait de son mieux dans des circonstances très difficiles que nous n'avons pas vues depuis des décennies » Ross Brawn, le manager sportif de la F1, a lui aussi communiqué, expliquant « se sentir mal pour les spectateurs du GP qui ont bravé des conditions météo dantesques pour soutenir leurs héros. Ils ont fait preuve d'un tel dévouement, ils n'oublieront jamais ce week-end. La FIA a tout essayé, envoyant les voitures à deux reprises derrière la voiture de sécurité. Tous les efforts ont été déployés pour démarrer la course en toute sécurité, mais cela n'a pas été possible. » Et Brawn de poursuivre : « En fin de compte, la sécurité passe avant tout. La FIA a donc fait de son mieux dans des circonstances très difficiles que nous n'avons pas vues depuis des décennies » Concernant la distribution de la moitié des points aux dix premiers, Ross Brawn a tenté de justifier cette décision : « Si vous ne pouvez pas récompenser quelqu'un pour la course, récompensez-le pour sa bravoure en qualifications » Touche finale à la « maSparade. »

Notre objectif est de créer un endroit sûr et engageant pour que les utilisateurs communiquent entre eux en fonction de leurs centres d’intérêt et de leurs passions. Afin d'améliorer l’expérience dans notre communauté, nous suspendons temporairement les commentaires d'articles