F1 - GP du Brésil - F1 : Charles Leclerc sera pénalisé sur la grille au GP du Brésil

L'Equipe.fr
L’Equipe

À la suite d'un changement de moteur sur sa Ferrari, le pilote monégasque Charles Leclerc se verra pénalisé d'un certain nombre de places sur la grille de départ pour le GP du Brésil, dimanche. Reste à déterminer combien. Le GP du Brésil, dimanche 17 novembre, s'annonce compliqué pour Charles Leclerc qui partira avec une pénalité à la suite du changement de moteur sur sa Ferrari. La Scuderia n'a pas indiqué les éléments qui devront être changés et qui détermineront le nombre de places de pénalité qui affecteront la position de départ de son pilote monégasque. Victime de soucis moteurs lors des essais libres à Austin lors du dernier GP, Charles Leclerc avait dû disputer le reste des essais, qualifications et course, avec un ancien moteur. Mattia Binotto, patron de la Scuderia « Revenir à un niveau de performance normal » Pour le GP au Brésil, dimanche, Mattia Binotto, le patron de l'écurie italienne a annoncé qu'une nouvelle unité de puissance serait installée sur la monoplace du Monégasque : « Le moteur utilisé aux États-Unis avait déjà des kilomètres et était moins puissant que la dernière version. En montant une nouvelle unité, nous devrions revenir à un niveau de performance normal et montrer de la combativité pour terminer la saison sur une bonne note. » Le classement des pilotes On peut aussi imaginer que ce changement, qui n'avait rien d'obligatoire, ne vise pas à tester une spécificité moteur qui pourrait être introduite en 2020. Un test « in vivo » bien plus parlant que des heures de banc d'essais. Si le changement n'affecte que le moteur, Leclerc sera pénalisé de dix places sur la grille. Si d'autres éléments devaient être changés, le pilote Ferrari partirait en fond de grille, ce qui le handicaperait dans la lutte serrée qui l'oppose à Max Verstappen et Sebastian Vettel pour la troisième place au Championnat. Leclerc compte à ce jour 249 points, soit 14 de plus que le Néerlandais et 19 de plus que son coéquipier allemand.

Faire défiler pour accéder au contenu
Annonce

À lire aussi