F1 - GP du Canada : À la lutte avec Verstappen, Charles Leclerc connaît une nouvelle catastrophe

Ce dimanche au Grand Prix du Canada, Charles Leclerc partira plus loin que prévu sur la grille de départ. Le Monégasque a écopé de dix places de pénalité après avoir changé d'unité de contrôle électronique sur sa Ferrari. Malgré tout, le pilote de 24 ans reste assez positif concernant cette sanction, qui intervient sur un circuit où les opportunités de dépassements sont nombreuses.

Décidément, tout ne va pas pour le mieux pour Charles Leclerc ces derniers temps. Après ses problèmes techniques au Grand Prix d’Azerbaïdjan et son abandon à Barcelone, le Monégasque partira de plus loin que prévu sur la grille de départ du circuit Gilles-Villeneuve ce dimanche. Après un changement d'unité de contrôle électronique sur son unité de puissance, le pilote de Ferrari a écopé de dix places de pénalité pour le Grand Prix du Canada. Réparé après le Grand Prix d'Espagne, le moteur de sa monoplace n’a visiblement pas apprécié les rebonds et les longues charges imposées par le tracé de Bakou. Pourtant, Charles Leclerc avait échappé à cette pénalité en marge de la première séance des essais libres ce vendredi, étant donné que tous les changements dans le capot de sa Ferrari entraient dans la limite autorisée sur la saison. Mais pendant la deuxième session du vendredi, la FIA a dévoilé que l'écurie italienne avait emprunté une troisième unité de contrôle électronique, contraignant ainsi le Monégasque à subir une pénalité de dix places sur la grille. En revanche, la Scuderia n'a pas eu besoin de piocher…

Lire gratuitement l’intégralité de cet article sur le10sport.com

Notre objectif est de créer un endroit sûr et engageant pour que les utilisateurs communiquent entre eux en fonction de leurs centres d’intérêt et de leurs passions. Afin d'améliorer l’expérience dans notre communauté, nous suspendons temporairement les commentaires d'articles