F1 - GP du Canada : Deux pilotes se disputent la place d'Hamilton après son calvaire à Bakou

  • Oops !
    Une erreur est survenue.
    Veuillez réessayer plus tard.
  • Oops !
    Une erreur est survenue.
    Veuillez réessayer plus tard.
Dans cet article:
  • Oops !
    Une erreur est survenue.
    Veuillez réessayer plus tard.
  • Oops !
    Une erreur est survenue.
    Veuillez réessayer plus tard.

La saison de Lewis Hamilton continue d'être très compliquée sur le plan sportif, mais également physique. Et pour cause, le septuple champion du monde a vécu un calvaire lors du Grand Prix d'Azerbaïdjan et semble très affaibli par une douleur au dos. A tel point que Mercedes n'écarte pas l'hypothèse d'un forfait de Lewis Hamilton au Canada ce week-end. Pour le remplacer, deux options s'offrent à Toto Wolff : Stoffel Vandoorne et Nyck de Vries.

Profitant de l'abandon des deux pilotes Ferrari, les Mercedes ont réussi à se positionner derrière les Red Bull à l'arrivée du Grand Prix d'Azerbaïdjan avec à la clé un nouveau podium pour George Russell et une quatrième place pour un Lewis Hamilton agressif, mais qui souffre toujours autant dans sa monoplace. Une souffrance qui se caractérise par des difficultés à trouver du rythme, mais désormais également par des maux physiques. Et pour cause, la Mercedes possède la voiture qui subit le plus de marsouinage, ce fameux effet de sol qui fait rebondir la monoplace. Et à Bakou, avec sa très longue ligne droite et ses vitesses de pointe atteignant les 345km/h, ce phénomène était plus fort que jamais. Les pilotes s'en sont plaints, à commencer par Lewis Hamilton qui a été victime de douleurs au dos durant la course et est apparu très affaibli au moment de quitter son baquet. « C’est la course la plus physique que je n’ai jamais eu de ma vie. Je n’avais jamais ressenti une telle douleur dans une voiture auparavant. Normalement, c’est seulement…

Lire gratuitement l’intégralité de cet article sur le10sport.com

Notre objectif est de créer un endroit sûr et engageant pour que les utilisateurs communiquent entre eux en fonction de leurs centres d’intérêt et de leurs passions. Afin d'améliorer l’expérience dans notre communauté, nous suspendons temporairement les commentaires d'articles