F1 - GP de Chine - Max Verstappen : «Doubler neuf voitures en un tour, ce n'est pas trop mal»

L'Equipe.fr
Auteur de la remontée du jour sur le Grand Prix de Chine, Max Verstappen (Red Bull) était content de pouvoir accrocher un podium à l'arrivée.

Auteur de la remontée du jour sur le Grand Prix de Chine, Max Verstappen (Red Bull) était content de pouvoir accrocher un podium à l'arrivée.Max Verstappen (Red Bull), troisième du Grand Prix de Chine: «C'était vraiment difficile. Au premier tour, j'ai doublé neuf voitures, ce n'est pas trop mal ! Je suis vraiment content. La course a été très bonne. Je n'ai pas eu beaucoup de temps de piste hier [samedi] puisque je n'ai pas fait les qualifications. Je suis ravi d'être sur le podium, je ne m'y attendais pas du tout en partant 16e. J'ai eu quelques difficultés avec l'équilibre de la voiture, qui n'était certainement pas parfait en course avec la température basse. J'ai eu beaucoup de difficultés avec le sous-virage, mais je suis content du résultat.»Sebastian Vettel (Ferrari), 2e: «J’ai réalisé que les intermédiaires se dégradaient beaucoup, je savais que certaines portions du circuit étaient sèches et j’étais prêt à prendre ce risque [de passer en secs]. Mais la voiture de sécurité est arrivée au moment où les pneus secs commençaient à être plus rapides donc j’ai perdu beaucoup de places. Je reste sur l’idée que sur chaque course, celui qui gagne la course mérite sa victoire. Lewis [Hamilton] a été le meilleur, même si on n’a pas eu de chance sur cette voiture de sécurité.»Räikkönen déçu, Bottas plaide coupableKimi Räikkönen (Ferrari), 5e: «La voiture était bonne quand les pneus étaient neufs, mais nous perdions le train avant. Sur un circuit comme celui-ci, ça fait perdre beaucoup de temps. Je pense que, même avec ça, nous aurions dû décrocher un bien meilleur résultat, mais c'est comme ça aujourd'hui. Je pense qu'il fallait changer de pneus plus tôt, mais il faut étudier ce qui s'est passé, je ne sais pas. C'est toujours facile à dire après la course. Je pense que ce n'était pas une très bonne course, mais c'est comme ça.»Valtteri Bottas (Mercedes), 6e, au micro de Sky Sports: «Derrière la voiture de sécurité, j’ai essayé de monter mes pneus en température autant que possible. Je suis allé trop loin, j’étais trop agressif et j’ai commis une erreur avant de partir en tête à queue, ce qui m’a fait perdre beaucoup de places et de temps. Après ça, il était compliqué de faire chauffer les pneus. J’y suis finalement parvenu pour retrouver un bon rythme.»

En utilisant Yahoo vous acceptez les cookies de Yahoo/ses partenaires aux fins de personnalisation et autres usages