F1 - GP de Chine - Romain Grosjean : «Un chat noir!

L'Equipe.fr
L’Equipe
Alors qu'il était sixième du GP d'Azerbaïdjan à huit tours de la fin, Romain Grosjean (Haas) est sorti de la piste sous le régime de la voiture de sécurité.

F1 - GP d'Azerbaïdjan - GP d'Azerbaïdjan : le crash de Romain Grosjean sous safety car

Alors qu'il était sixième du GP d'Azerbaïdjan à huit tours de la fin, Romain Grosjean (Haas) est sorti de la piste sous le régime de la voiture de sécurité.

Romain Grosjean, seulement 17e dimanche en Chine, regrette le manque de réussite qui le poursuit depuis le début de saison.Romain Grosjean (Haas - 17e), au micro de Canal+ : «Il y a un chat noir! J'étais parti sur une stratégie à un arrêt, c'était très dur à tenir. Le premier relais s'est passé plutôt bien, mais je suis ressorti dans le trafic, derrière une Force India, et je suis resté bloqué. Et à partir du moment où la voiture de sécurité est sortie, je savais que c'était catastrophique pour nous. Les pneus sont descendus à 50°, ils n'étaient pas bons du tout. La voiture était inconduisible. J'étais sur un arrêt, les autres autour de moi sur deux, je savais que c'était mort. Ça fait trois courses de suite que je n'ai pas de chance, ça commence à faire beaucoup.»Esteban Ocon (Force India - 11e) : «Nous étions en course pour terminer dans les points avant l'entrée de la voiture de sécurité (au 31e tour, ndlr). Après ça, j'ai poussé jusqu'à la fin, mais j'ai été coincé derrière Grosjean, qui défendait très bien, pendant trop longtemps. Ca m'a coûté ma chance de dépasser Magnussen (dixième, ndlr) et de rentrer dans les points. Une nouvelle fois, les choses n'ont pas joué pour nous mais le rythme était bon, donc on se concentre sur le positif.»

À lire aussi