F1 - GP d'Azerbaïdjan - Charles Leclerc signe la pole à Bakou

  • Oops !
    Une erreur est survenue.
    Veuillez réessayer plus tard.
·1 min de lecture
  • Oops !
    Une erreur est survenue.
    Veuillez réessayer plus tard.

Les qualifications samedi à Bakou ont été très animées, et un drapeau rouge à la fin de Q3 a offert la pole à Charles Leclerc (Ferrari), devant Lewis Hamilton (Mercedes) et Max Verstappen (Red Bull).

Charles Leclerc ne s'arrête plus. Deux semaines après sa pole position à Monaco, le Monégasque a récidivé dans les rues de Bakou, ce samedi. Et si la qualification du Grand Prix d'Azerbaïdjan s'est de nouveau achevée sur un drapeau rouge, il n'est pas du fait de sa Ferrari n°16. Dans le troisième virage, Yuki Tsunoda a perdu le contrôle de sa voiture et a tapé dans le mur. Perturbé par l'accident qui venait de se passer devant lui, Carlos Sainz est parti en tête à queue au même endroit et a arraché son aileron avant. Sur la grille de départ, Leclerc aura à ses côtés un Lewis Hamilton revigoré et Max Verstappen. Pierre Gasly est quatrième avec son AlphaTauri.

Hors du coup vendredi avec sa Mercedes, Hamilton a retrouvé des sensations pour signer une deuxième place inespérée. L'Anglais échoue finalement à 232 millièmes de la pole position de Leclerc. Il se pourrait même que la pole lui échappe... par sa faute. En effectuant un deuxième tour pour chauffer ses pneus en début de Q3 quand Leclerc lançait son tour rapide, il a offert l'aspiration au Monégasque en fin de tour. Qui en a tiré pleinement avantage. S'il n'avait pu prendre le départ à domicile, Charles Leclerc pourra cette fois-ci s'élancer avec une voiture intacte.

Lire la suite sur L'Équipe.fr

Ce contenu pourrait également vous intéresser :

Notre objectif est de créer un endroit sûr et engageant pour que les utilisateurs communiquent entre eux en fonction de leurs centres d’intérêt et de leurs passions. Afin d'améliorer l’expérience dans notre communauté, nous suspendons temporairement les commentaires d'articles