F1 - GP de Grande-Bretagne - Charles Leclerc, 3e à Silverstone : « Je bénéficie carrément des deux derniers tours de folie »

L'Equipe.fr
·3 min de lecture

Sans les incidents en fin de course dimanche à Silverstone, Charles Leclerc (Ferrari) a reconnu qu'il n'aurait jamais pu finir sur le podium.Charles Leclerc (Ferrari - 3e), au micro de Canal + : « Je bénéficie carrément des deux derniers tours de folie, mais c'est ainsi, ça fait partie de la course. De notre côté, on a tout fait parfaitement, alors qu'on n'avait pas une performance de folie en course, surtout avec l'appui assez agressif qu'on avait choisi pour le week-end. On n'avait pas beaucoup d'appuis aérodynamiques mais on a quand même réussi à faire un bon résultat. Sans l'incident de Valtteri (Bottas), on aurait déjà fini 4e, ce qui était quand même un très bon résultat. Je suis très satisfait, même si le potentiel de la voiture n'est pas celui qu'on souhaite. »Max Verstappen (Red Bull - 2e) : « Je suis à la fois chanceux et malchanceux. Mais de toute façon en course ils étaient trop rapides. Les pneus ne semblaient pas en super état à un moment, à dix tours de l'arrivée environ. Donc j'ai dit à la radio que j'allais ralentir. Ensuite on a fait cet arrêt pour que j'aille chercher le meilleur tour. Et, malheureusement, Lewis (Hamilton) a eu une crevaison. Mais je suis quand même très content de cette deuxième place, c'est un très bon résultat pour nous. J'ai vécu une course assez solitaire, j'essayais juste de garder mon rythme et prendre soin des pneus. »lire aussiHamilton a eu chaudValtteri Bottas (Mercedes - 11e) : « J'ai été malchanceux c'est sûr. La crevaison s'est produite au plus mauvais endroit du circuit. Lewis (Hamilton) a eu plus de chance. Ce n'était pas mon jour, et on ne pouvait pas prédire ce qui allait se passer avec les pneus. J'ai ressenti quelques vibrations au volant avec la crevaison, mais rien d'extraordinaire. C'était acceptable, et les températures des pneus étaient correctes. Quand les vibrations sont devenues de plus en plus intenses, j'ai décidé de lever le pied franchement, mais la crevaison est arrivée, soudainement. C'est une grosse déception. »Sebastian Vettel (Ferrari - 10e) : « La voiture était très difficile à piloter. J'ai eu beaucoup de mal à trouver de la confiance et du rythme, et je ne sais pas pourquoi. Il y a probablement quelque chose qui ne tourne pas en rond, j'ai eu du mal du début à la fin. Je n'ai eu aucune opportunité, les pilotes autour de moi étaient plus rapides, je me suis fait dépasser. Je n'ai jamais pu attaquer, ma voiture ne m'a pas permis de faire ce que j'aime faire. »Lance Stroll (Racing Point - 9e) : « Nous avons réussi à marquer des points, comme à chaque course cette saison, mais je suis déçu par cette 9e place. Nous devons comprendre pourquoi nous n'étions pas plus compétitifs. L'équilibre de la voiture était bon en course, et je m'attendais à faire mieux. Ce n'était pas notre jour, nous allons nous concentrer sur dimanche prochain, afin de montrer ce dont nous sommes capables. C'est vraiment dommage que Nico (Hülkenberg) n'est pas pu prendre le départ, car il avait vraiment réussi un très bon week-end. »Nico Hülkenberg (Racing Point - abandon) : « C'est vraiment dommage que je n'ai pas pu disputer cette course, et je suis désolé pour toute l'équipe, qui a tout fait pour que je sois sur la grille. Je suis très reconnaissant pour leur aide ce week-end. Ce fut un sacré défi pour moi mais j'ai apprécié l'opportunité qu'on m'a donné de travailler à nouveau avec cette équipe. Cela aurait été génial de marquer des points, une belle récompense pour tout le monde. »