F1 - GP de Grande-Bretagne - F1 : le directeur du circuit de Silverstone reste confiant

L'Equipe.fr
L’Equipe

Alors que la décision gouvernementale d'une période de quarantaine menace l'organisation de toute manche du Championnat de F1 en Grande-Bretagne, l'optimisme reste de rigueur à Silverstone. Alors que le monde de la F1 espère lancer sa saison le 5 juillet prochain en Autriche, une ombre menace la tenue du - ou des deux - Grand Prix envisagés ensuite sur le circuit anglais de Silverstone (entre fin juillet et début août). En effet, le gouvernement britannique a annoncé qu'à partir du 8 juin, tout voyageur arrivant sur le territoire devra observer 14 jours d'isolement volontaire afin de limiter tout risque de propagation du coronavirus. Hockenheim se positionne pour remplacer Silverstone Pas facile d'organiser un Grand Prix dans ces conditions, même à huis clos. Dans la semaine, Formula One avait d'ailleurs exprimé de sérieux doutes sur le sujet. Mais du côté de Silverstone, l'optimisme reste de mise. « Je peux vous affirmer que l'importance de cette discipline est comprise par le gouvernement. Je reste très optimiste sur le fait que nous trouverons une solution », a affirmé Stuart Pringle, le directeur du circuit, à Sky Sports. Ce dernier compte notamment sur les mesures déjà mises en place par Formula One pour convaincre le gouvernement britannique que la tenue d'une manche de F1 ne constituerait pas un danger sanitaire. Il a été notamment annoncé que l'ensemble des écuries et du personnel voyagerait dans des avions qui leur seraient entièrement réservés afin de limiter au maximum les contacts avec le virus. Doutes autour du GP des États-Unis

Faire défiler pour accéder au contenu
Annonce

À lire aussi