F1 - GP de Grande-Bretagne - Lewis Hamilton n'a « rien fait de mal » envers Verstappen, maintient Mercedes

·2 min de lecture

James Allison, directeur technique de l'écurie Mercedes, est revenu sur le Grand Prix de Grande-Bretagne ce mercredi, et plus précisément sur l'accrochage entre Lewis Hamilton et Max Verstappen. Une manoeuvre dans laquelle il estime que le Britannique n'a rien à se reprocher. Le dépassement de Lewis Hamilton lors du premier tour du Grand Prix de Grande-Bretagne, qui a conduit à l'accident de Max Verstappen dimanche, était « totalement en accord avec les règles de dépassement » selon le directeur technique de Mercedes James Allison, qui s'est exprimé sur cette situation dans une vidéo. Le pilote Red Bull accuse le septuple champion du monde d'avoir été « dangereux » dans son pilotage, lui qui a dû abandonner la course pendant que Lewis Hamilton l'emportait, revenant à seulement huit points au championnat du monde. Le pilote britannique avait été pénalisé de 10 secondes pour cet accrochage, ce qui ne l'a pas empêché de s'imposer.

lire aussi L'accrochage entre Max Verstappen et Lewis Hamilton au GP de Grande-Bretagne à la loupe Allison à la rescousse d'Hamilton Dans les règles de dépassement de FIA, il est indiqué qu'« il faut que vous soyez vraiment à côté et que vous soyez capable de prendre le virage. Par prendre le virage, on entend que vous pouvez prendre le bon angle sans quitter le circuit ou perdre le contrôle de la voiture. Ce sont les choses auxquelles il faut se plier », a souligné James Allison. Or « Lewis était vraiment clairement à côté. Il avait son essieu avant bien au-delà du milieu de la voiture de Verstappen ». « Si vous pouvez prendre le virage, et que vous êtes clairement sur le côté de l'autre voiture, alors le virage est à vous », « vous n'avez pas à céder votre position » et « l'autre voiture a le devoir de vous éviter », a encore estimé Allison, avant d'ajouter : « J'ai trouvé sévère (qu'Hamilton soit) pénalisé. [...] Je n'ai pas vu Lewis faire quoi que ce soit de mal au vu de ces règles ». Pour preuve, « Lewis a dépassé deux fois dans le même virage plus tard dans la course en suivant les mêmes règles », la dernière manoeuvre sur Charles Leclerc lui ayant notamment permis de prendre la tête du GP à deux tours de la fin, a-t-il rappelé, « et il n'y a pas eu contact » ni sanction du pilote britannique. Pas sûr que cela suffise à faire passer la pilule du côté de Verstappen. lire aussi Hamilton-Verstappen : une rivalité crescendo depuis 2018

Notre objectif est de créer un endroit sûr et engageant pour que les utilisateurs communiquent entre eux en fonction de leurs centres d’intérêt et de leurs passions. Afin d'améliorer l’expérience dans notre communauté, nous suspendons temporairement les commentaires d'articles