F1 - GP de Hongrie : Leclerc, Binotto... Ça part au clash chez Ferrari

Alors que Max Verstappen a triomphé ce dimanche, le Grand Prix de Hongrie s'est nettement moins bien déroulé pour Ferrari. D'ailleurs, l'écurie italienne s'est faite remarquée par une nouvelle erreur de stratégie qui lui a coûté le podium. Charles Leclerc a fait part de son dépit en zone mixte, mais Mattia Binotto a immédiatement volé au secours de son équipe.

Après avoir dominé le début de ce week-end de course en Hongrie, Ferrari s'est effondré lors de l'épreuve reine ce dimanche. Carlos Sainz a terminé au pied du podium, 4e, tandis que Charles Leclerc s'est classé 6e. Une nouvelle désillusion pour la Scuderia et Charles Leclerc, après sa sortie de piste qui avait entraîné son abandon prématuré le week-end dernier au Castellet. Le Monégasque a remis la faute sur la stratégie de son écurie à l'issue du GP de Hongrie, ce qui n'a pas plu à son directeur sportif Mattia Binotto. Le boss de l'écurie transalpine est monté au créneau après les déclarations de son pilote et a tenu à défendre sa décision en remettant la faute sur les performances de la monoplace.

«Le pneu utilisé par l'équipe n'aurait pas fait de différences»

Alors que sa stratégie d'opter pour des pneumatiques durs a été critiqué par Charles Leclerc, Mattia Binotto estime que rien n'aurait changé si son pilote avait continué avec des pneumatiques médiums, la faute aux…

Lire gratuitement l’intégralité de cet article sur le10sport.com

Notre objectif est de créer un endroit sûr et engageant pour que les utilisateurs communiquent entre eux en fonction de leurs centres d’intérêt et de leurs passions. Afin d'améliorer l’expérience dans notre communauté, nous suspendons temporairement les commentaires d'articles