F1 - GP de Monaco - Lewis Hamilton (Mercedes), 7e sur la grille à Monaco : « J'espère qu'il va pleuvoir »

·3 min de lecture

Dépité après une septième place inhabituelle pour lui, ce samedi lors des qualifications du Grand Prix de Monaco, Lewis Hamilton souhaiterait qu'il pleuve pour rebattre les cartes. Sans trop y croire. Max Verstappen (deuxième des qualifications du GP de Monaco, Red Bull) : « Ce drapeau rouge est une malchance. Je montais en cadence progressivement, personne n'était en mesure de signer un temps dès son premier tour lancé et on avait tout planifié. Après deux tours de lancement, le troisième devait être le plus rapide. Tout se déroulait très bien. Le drapeau rouge a tout ruiné. C'est comme ça, c'est pareil pour tout le monde de toute façon.

Pour afficher ce contenu, vous devez mettre à jour vos paramètres de confidentialité.
Cliquez ici pour le faire.

Je savais que la pole était là. Ça aurait été serré avec Charles (Leclerc) qui pilotait très bien mais je peux quand même me satisfaire de la deuxième place. Il est toujours important de marquer beaucoup de points mais, évidemment, il faut faire le maximum pour être devant nos principaux rivaux. Cette journée a été bonne et il faudra finir le travail demain. » lire aussi La grille de départ Valtteri Bottas (troisième, Mercedes) : « Je suis déçu de ne pas avoir eu le dernier relais à cause du drapeau rouge, mais ça se passe comme ça parfois. J'avais un peu tout gardé pour le dernier relais. Le premier n'a pas vraiment été au niveau. Dans le second, avec le tour de préparation que j'ai fait, je me sentais bien et j'étais pas mal en avance sur mon chrono, donc je suis dégoûté. Je pense qu'on aurait eu une chance de pole dans le dernier relais, donc on va tout tenter en course. C'est Monaco, tout peut arriver. »

Pour afficher ce contenu, vous devez mettre à jour vos paramètres de confidentialité.
Cliquez ici pour le faire.

Lewis Hamilton (septième, Mercedes) : « C'est un week-end assez désastreux jusqu'à présent, mais bon, ça pourrait être pire. Nous allons continuer à travailler et à faire contre mauvaise fortune bon coeur. C'est presque impossible de dépasser quand tout le monde a le même rythme. Avec les qualifications le samedi, c'est le samedi qui compte et cela met vraiment la victoire hors de notre portée. lire aussi Verstappen-Hamilton, bataille de rues J'imagine que la septième place sera le minimum puis il nous faudra voir comment nous pourrons avancer. C'est un train, il s'agit simplement de suivre les voitures de devant et de voir si la moindre opportunité se présente. J'espère qu'il va pleuvoir. Mais ça aussi, c'est peu probable. »

Pour afficher ce contenu, vous devez mettre à jour vos paramètres de confidentialité.
Cliquez ici pour le faire.

Fernando Alonso (dix-septième, Alpine) : « C'est toujours un peu le désordre en Q1 avec le trafic et des choses comme ça. Ce n'était pas idéal. Mais je ne pense pas que ce soit pour ça que je ne suis pas en Q2. Nous n'avions pas le rythme. Je pense que nous avons un peu manqué de rythme tout le week-end. Nous attendions davantage de Monaco avec notre package. Mais nous n'avons pas réalisé la performance nécessaire. La course va être difficile en partant de derrière, aucun doute. » lire aussi Toute l'actu de la F1