F1 - GP de Monaco - Max Verstappen remporte le Grand Prix de Monaco et prend la tête du Championnat

  • Oops !
    Une erreur est survenue.
    Veuillez réessayer plus tard.
  • Oops !
    Une erreur est survenue.
    Veuillez réessayer plus tard.
  • Oops !
    Une erreur est survenue.
    Veuillez réessayer plus tard.
·3 min de lecture
  • Oops !
    Une erreur est survenue.
    Veuillez réessayer plus tard.
  • Oops !
    Une erreur est survenue.
    Veuillez réessayer plus tard.
  • Oops !
    Une erreur est survenue.
    Veuillez réessayer plus tard.

Le pilote de Red Bull Max Verstappen a remporté le Grand Prix de Monaco devant l'Espagnol Carlos Sainz (Ferrari) et le Britannique Lando Norris (McLaren). Une belle opération pour le Néerlandais qui devient leader du classement des pilotes devant Lewis Hamilton (Mercedes). Max Verstappen n'a pas laissé passer sa chance de s'imposer pour la première fois de sa carrière à Monaco. Le Néerlandais a profité de l'absence de Charles Leclerc sur la grille pour partir en pole position... depuis la deuxième place. Il a ensuite parfaitement géré le seul moment chaud de la course, le départ, pour prendre la tête au premier virage et la garder jusqu'à la fin. lire aussi Le film de la course Cette victoire, combinée à la septième place de Lewis Hamilton, permet au pilote Red Bull de pointer en tête du Championnat du monde avec quatre points d'avance sur le Britannique. La réussite est totale pour l'écurie autrichienne qui prend également la tête au classement constructeurs (149 points contre 148).

Pour afficher ce contenu, vous devez mettre à jour vos paramètres de confidentialité.
Cliquez ici pour le faire.

En plaçant sa Red Bull de travers sur la grille, Verstappen a contré le bon envol de Valtteri Bottas en fermant rapidement la porte au Finlandais afin de rester devant. Et si tout s'était finalement joué avant le départ ? Charles Leclerc, dont la pole position avait été confirmée après l'examen de sa boîte de vitesses, a eu une alerte lors de son tour de sortie des stands et n'a jamais pu rejoindre la place qui lui était réservée sur la grille. Un problème de transmission côté gauche a ruiné ses chances de victoire et entretient la malédiction du pilote monégasque à domicile. Ce dernier n'a ainsi jamais vu le drapeau à damier de son Grand Prix national. Cette année, sa Ferrari n'a même pas pris le départ. lire aussi Charles Leclerc : « Un problème sur l'arrière gauche de la voiture » Les Mercedes pas à leur avantage Solide leader dans les rues de la Principauté, Max Verstappen a vu son deuxième rival pour la victoire abandonner à son tour lors de la salve d'arrêts aux stands. Un épisode fatal à Valtteri Bottas qui n'a jamais pu quitter la voie des stands après y être entré au 31e tour. La faute à un écrou coincé sur sa roue avant droite. Le pneu ne pouvant être enlevé et remplacé, le Finlandais a été contraint de renoncer. Ce week-end n'était pas celui de Mercedes et cela s'est confirmé jusqu'au bout. En demandant à Lewis Hamilton d'être le premier pilote à s'arrêter, l'écurie allemande a commis une erreur stratégique dont elle n'est pas coutumière.

Pour afficher ce contenu, vous devez mettre à jour vos paramètres de confidentialité.
Cliquez ici pour le faire.

Car, sa tentative d'undercut sur Pierre Gasly a non seulement échoué, mais elle a également permis à Sebastian Vettel puis Sergio Perez de ressortir devant l'AlphaTauri et la Mercedes. La présence de l'Allemand en Q3 samedi était surprenante, sa cinquième place aujourd'hui l'est encore plus tant il a souffert depuis son arrivée chez Aston Martin. Satisfaction pour les deux pilotes français, Pierre Gasly et Esteban Ocon, qui sont rentrés dans les points. Gasly a conservé sa sixième place pendant qu'Ocon, onzième sur la grille, a fini neuvième loin devant son coéquipier Fernando Alonso (trezième).

Notre objectif est de créer un endroit sûr et engageant pour que les utilisateurs communiquent entre eux en fonction de leurs centres d’intérêt et de leurs passions. Afin d'améliorer l’expérience dans notre communauté, nous suspendons temporairement les commentaires d'articles