F1 - GP des Pays-Bas : Attaquée après son nouveau fiasco, Ferrari se lâche

Une nouvelle fois décevante le week-end dernier lors du Grand Prix des Pays-Bas, la Scuderia Ferrari n'a pas manqué de se faire tacler par l'ancien champion du monde Nico Rosberg. Face aux critiques de l'Allemand, le directeur sportif de l'écurie Mattia Binotto est sorti du silence et a défendu son équipe.

La Scuderia Ferrari enchaîne les Grand Prix et continue de décevoir. Le week-end dernier, sur les courbes du circuit de Zandvoort, l'écurie italienne s'est fait remarquer par une nouvelle erreur qui a sans doute coûté le podium à son pilote Carlos Sainz. De son côté, Charles Leclerc a terminé la course en seconde position, derrière Max Verstappen qui a triomphé pour la deuxième année de suite sur ses terres. Mais encore une fois, Ferrari a lâché des points précieux dans la course au classement des constructeurs à cause de l'oubli du quatrième et dernier pneu lors de l'arrêt de Sainz. Nico Rosberg n'a d'ailleurs pas épargné l'écurie italienne : « Ce n’est pas possible, même les équipes de Formule 2 ou de Formule 3 font un meilleur travail sur leur stratégie et leurs arrêts au stand que Ferrari. On s’arrête au stand, dans une course normale, et il manque un pneu ?! A un moment donné, ils doivent vraiment commencer à faire des changements. » Mattia Binotto est sorti du silence après la punchline de l'Allemand.

Lire gratuitement l’intégralité de cet article sur le10sport.com