F1 - GP des Pays-Bas - Fernando Alonso (Alpine), 6e du Grand Prix des Pays-Bas : « Ç'a été chaud »

  • Oops !
    Une erreur est survenue.
    Veuillez réessayer plus tard.
·1 min de lecture
Dans cet article:
  • Oops !
    Une erreur est survenue.
    Veuillez réessayer plus tard.

Grâce à un premier tour musclé et à un dépassement en fin de course sur la Ferrari de Carlos Sainz, Fernando Alonso est allé chercher la sixième place du Grand Prix des Pays-Bas. Esteban Ocon s'est classé neuvième. Samedi, en qualifications, les deux Alpine étaient très proches (23 millièmes). Ce dimanche, dans les premières courbes du Grand Prix, l'écart s'est encore resserré puisqu'Esteban Ocon et Fernando Alonso sont allés au contact à l'approche du virage 2, alors que l'Espagnol tentait de faire l'extérieur à son équipier. « J'ai pris les risques qu'il fallait pour essayer de gagner des places mais ça a été chaud, résumait Alonso. J'ai été touché par Esteban, puis par Russell et ensuite par Giovinazzi au virage 6. Heureusement que mes pneus ont résisté à tous ces contacts. » « On s'est à nouveau retrouvé roue contre roue au virage 6, Fernando a pris une bosse et sa voiture a décollé, il a bien failli en perdre le contrôle, décrivait Ocon. C'était une belle bagarre, même si j'ai perdu une place dans l'histoire. ça n'a pas tourné en ma faveur cette fois mais je suis sûr que ce sera différent la prochaine fois. » Septième durant toute la course, Alonso parvenait à passer la Ferrari de son compatriote Carlos Sainz en toute fin de course. Avec une ultime frayeur à la clé. « On a failli se toucher au virage 1, lorsque je l'ai dépassé, puis dans le virage 3 j'ai bloqué les roues avant, je suis sorti large et j'ai dû passer à dix centimètres du mur, j'ai vraiment eu du bol car je ne contrôlais plus rien ! »

Pour afficher ce contenu, vous devez mettre à jour vos paramètres de confidentialité.
Cliquez ici pour le faire.

Esteban Ocon « C'est un week-end solide, avec les deux voitures dans les points à l'arrivée Cette sixième place est le deuxième meilleur classement d'Alonso depuis son retour. « C'est un bon résultat pour nous, qui va sans doute au-delà de nos attentes parce qu'on ne s'attendait pas forcément à battre une Ferrari, analyse-t-il. On était dans l'inconnue complète au niveau de la dégradation des pneumatiques sur ce circuit car on n'avait pas d'expérience passée et on avait très peu roulé en essais à cause des drapeaux rouges. Cette fois sans doute que la sensibilité du pilote a plus compté que les ordinateurs et les simulations. » lire aussi Le classement de la course Neuvième après s'être fait passer par la Red Bull de Perez, Ocon retenait lui aussi le positif : « C'est un week-end solide, avec les deux voitures dans les points à l'arrivée. De mon côté, ma course n'était pas parfaite, j'ai manqué un peu de réussite mais au final c'est tout de même un résultat positif pour l'équipe. » Au Championnat, Alonso (10e) repasse devant Ocon (11e), pour deux points. Côté constructeurs, même à deux contre un, Alpine conserve sa cinquième position mais perd deux unités contre Alpha Tauri qui, grâce à Pierre Gasly, revient à quatre points. lire aussi Le film de la course

Notre objectif est de créer un endroit sûr et engageant pour que les utilisateurs communiquent entre eux en fonction de leurs centres d’intérêt et de leurs passions. Afin d'améliorer l’expérience dans notre communauté, nous suspendons temporairement les commentaires d'articles