F1 - GP des Pays-Bas - Nikita Mazepin tacle son coéquipier Mick Schumacher

·1 min de lecture
Dans cet article:
  • Oops !
    Une erreur est survenue.
    Veuillez réessayer plus tard.

Après les qualifications à Zandvoort, Nikita Mazepin s'en est pris à son coéquipier chez Haas Mick Schumacher, qu'il juge « effronté ». Joyeuse ambiance au sein de l'écurie Haas. Samedi, après les qualifications du Grand Prix des Pays-Bas, le pilote russe Nikita Mazepin a accusé son coéquipier Mick Schumacher d'avoir rompu un accord au sein de l'équipe lorsqu'il l'a doublé avant son dernier tour de qualifications. Le fils du grand Michael Schumacher a quant à lui estimé que son partenaire faisait beaucoup de bruit pour pas grand-chose et qu'il avait été autorisé à le dépasser. Les deux jeunes gens ont aussi eu affaire aux commissaires de course pour avoir gêné Sebastian Vettel lors de leur premier passage, avant d'être blanchis. Mazepin a rejeté la faute sur « Schumi » junior : « Il a doublé et m'a poussé sur Seb. Il faudra que j'aie une discussion avec l'équipe pour comprendre ce qui s'est passé », a-t-il déclaré sur Sky Sport. Nikita Mazepin « Ce que je n'aime pas, c'est quand des gens sont effrontés, qu'ils se battent pour la 19e place. Je pense que ça montre leur vraie nature Plus tard, le Russe en a rajouté devant les micros, estimant que son coéquipier avait « volontairement » ruiné son tour de qualification et rompu un accord au sein de l'équipe. « Je connais ma place dans l'équipe. Cela me convient parfaitement de suivre les règles car je pense que c'est très important d'être une équipe, a-t-il lancé. Un jour les règles vont t'avantager, un autre jour elles te désavantageront. Ce que je n'aime pas, c'est quand des gens sont effrontés, qu'ils se battent pour la 19e place. Je pense que ça montre leur vraie nature. » lire aussi Le classement des pilotes Voilà une situation sympathique à gérer pour Günther Steiner, le patron de l'écurie, qui n'a pas encore marqué le moindre point au Championnat cette saison. Mick Schumacher est le protégé de Ferrari, son motoriste, alors que Mazepin est le fils du milliardaire qui sponsorise l'équipe. « C'est difficile, surtout cette année quand on se bat en queue de classement, a déclaré le dirigeant. Évidemment, c'est un peu plus tendu, car la seule chose que tu peux gagner, c'est la bataille entre les coéquipiers. » lire aussi Toute l'actu de la F1

Notre objectif est de créer un endroit sûr et engageant pour que les utilisateurs communiquent entre eux en fonction de leurs centres d’intérêt et de leurs passions. Afin d'améliorer l’expérience dans notre communauté, nous suspendons temporairement les commentaires d'articles