F1 - GP du Portugal - Le carnet de notes du Grand Prix du Portugal

L'Equipe.fr
·5 min de lecture

Qui a brillé à Portimão ? Qui s'est loupé ? Retrouvez le carnet de notes du Grand Prix du Portugal, remporté dimanche par Lewis Hamilton (Mercedes). Avec plus ou moins de mauvaise foi... Lewis Hamilton : 17/20 Encore une course bien maîtrisée pour Lewis Hamilton, qui a signé la 97e victoire de sa carrière, la seconde d'affilée sur le circuit de Portimão. Piégé par son équipier Valtteri Bottas sur le restart au 6e tour, le Britannique est resté bien concentré malgré l'attaque et le dépassement de Max Verstappen. Le septuple champion du monde a été récompensé de ses efforts en récupérant la deuxième place à la suite d'une erreur du Néerlandais dans l'avant-dernier virage du 10e tour, bien aidé aussi par le DRS. Très vite, Hamilton a pu placer sa Mercedes en tête de la course pour enchaîner les meilleurs tours. Même Perez, leader entre le 38e et le 50e tour, n'a pu contrarier Hamilton qui mène à présent 2-1 dans son duel avec Verstappen. lire aussi Hamilton s'impose devant Verstappen au Grand Prix du Portugal

Pour afficher ce contenu, vous devez mettre à jour vos paramètres de confidentialité.
Cliquez ici pour le faire.

Sergio Perez : 15/20 Surpris au départ par Carlos Sainz, Sergio Perez est bien revenu pour finalement reprendre l'avantage sur le pilote Ferrari juste au moment du restart. Coincé derrière Lando Norris (4e) pendant plusieurs tours, le Mexicain a profité d'une stratégie avec un très long premier relais pour gagner des places et rouler fièrement en tête pendant une douzaine de tours. En grande souffrance avec ses pneus mediums très usés, l'équipier de Verstappen s'est incliné face à Hamilton à dix tours de la fin. Il a voulu chiper le point de bonus du meilleur chrono en course dans les ultimes tours, sans réussite.
Daniel Ricciardo : 14/20 Éliminé la veille dès la Q1 en passant complètement au travers, Daniel Ricciardo s'attendait certainement à vivre une course très compliquée en partant de la 16e place sur la grille. Mais dès les premiers hectomètres, l'Australien a entamé une remontée spectaculaire pour se rapprocher du top 10. Au 18e tour, rassuré par la pointe de vitesse de sa McLaren, Ricciardo ne s'est pas privé pour dépasser Sebastian Vettel (10e) au bout de la ligne droite des stands. S'il n'a pas su rivaliser sur la fin avec l'Alpine d'Alonso, l'Australien termine néanmoins avec le sourire à la 9e place, prenant au passage deux points inespérés qui le confortent à la 7e place du classement. lire aussi Le classement des pilotes

Pour afficher ce contenu, vous devez mettre à jour vos paramètres de confidentialité.
Cliquez ici pour le faire.

Alpine : 12/20 L'écurie française a réalisé une excellente opération ce dimanche. Et si Esteban Ocon partait en 6e position sur la grille, c'était pas gagné pour Fernando Alonso qui n'était que 13e au départ. Sérieux dans sa manière de piloter cette Alpine au gros potentiel, l'Espagnol est parvenu à grappiller de précieuses places sans faire de bruit tout au long de la course, prenant l'avantage sur Ricciardo pour la neuvième place puis Sainz à une demi-douzaine de tours de la fin. Au final, il termine à la 8e place, juste derrière Esteban Ocon, qui a confirmé après une bonne qualification la veille. Le Français s'est notamment illustré dans cette course en réalisant ce beau dépassement sur Carlos Sainz, par l'extérieur au premier virage du 44e tour. lire aussi Ocon : « C'était une course amusante »

Pour afficher ce contenu, vous devez mettre à jour vos paramètres de confidentialité.
Cliquez ici pour le faire.

Ferrari : 9/20 Deux pilotes dans le top 10 sur la grille mais seulement un pilote dans les points à l'arrivée. Difficile de se satisfaire du week-end de Ferrari qui a souffert au niveau de l'adhérence. « On a beaucoup de mal avec les pneus mediums, moi comme Carlos (Sainz), on doit vraiment comprendre ce qu'il se passe à ce niveau pour pouvoir faire un pas en avant avec les deux voitures, a lâché Charles Leclerc en quittant sa monoplace. Si on finit sixièmes aujourd'hui (dimanche), c'est aussi parce que je n'ai pas fait un assez bon boulot hier (samedi en qualifications). La Scuderia aura-t-elle le temps de résoudre ses problèmes avant le GP d'Espagne dimanche prochain ? Raikkönen : 7/20 Zéro point marqué pour Alfa Romeo et un gros coup au moral pour toute l'équipe, qui perd gros au Championnat des constructeurs. La faute surtout à Kimi Raikkönen qui, à cause d'une inattention à haute vitesse à la fin du premier tour, a bêtement touché le pneu arrière gauche de son coéquipier Antonio Giovinazzi. Le Finlandais abandonna rapidement en plaçant sa monoplace au fond de l'échappatoire du premier virage. Résultat : toujours pas de point pour Kimi Raikkonen après trois Grand Prix. lire aussi Le classement des constructeurs

Pour afficher ce contenu, vous devez mettre à jour vos paramètres de confidentialité.
Cliquez ici pour le faire.

Mazepin : 3/20 Nikita Mazepin a perdu un point sur son permis et pris une pénalité de cinq secondes durant la course pour avoir bloqué Sergio Perez. Le pilote Haas sortait des stands après son dernier arrêt mais n'a pas regardé dans son rétroviseur. Il a refermé la porte dans le virage alors que les drapeaux bleus étaient agités et que Perez allait le dépasser. Après son accident lors du premier Grand Prix de Bahreïn, et sa dernière place lors de la deuxième manche à Imola, les courses se ressemblent pour le coéquipier de Mick Schumacher.