F1 - GP du Portugal - Pierre Gasly et Esteban Ocon veulent concrétiser au GP du Portugal

L'Equipe.fr
·2 min de lecture
  • Oops !
    Une erreur est survenue.
    Veuillez réessayer plus tard.
  • Oops !
    Une erreur est survenue.
    Veuillez réessayer plus tard.

Pierre Gasly (Alpha Tauri) et Esteban Ocon (Alpine) reconnaissent que leurs deux premiers Grands Prix n'ont pas été à la hauteur de leurs espoirs. Leur ambition est de faire mieux ce week-end au Portugal. Même en piste, l'appétit vient en mangeant. Après avoir ouvert leur compteur points à Imola, Pierre Gasly et Esteban Ocon abordent le Grand Prix du Portugal ce week-end avec ambition, sur un tracé de Portimao où ils s'étaient classés respectivement cinquième et huitième la saison dernière. lire aussi Le pari perdu d'Esteban Ocon et Pierre Gasly à Imola Brillant en qualification sur les deux Grands Prix d'ouverture, Pierre Gasly n'a pas encore été récompensé en course : dix-septième à Bahrein après un accrochage au départ, il s'est retrouvé dernier à Imola après un mauvais choix de pneus au départ avant de remonter jusqu'à la septième place, notamment grâce à une pénalité infligée à Lance Stroll. « Le samedi, en qualification, on parvient à tirer le maximum du potentiel de la voiture et c'est ce qui m'a permis de me classer cinquième à chaque fois, résume le pilote Alpha Tauri. En revanche, on n'arrive pas à convertir en course ces belles places sur la grille. C'était ma faute la première fois car j'ai abîmé mon aileron dans une touchette, puis à Imola c'était une course pas évidente. Mais c'est important que l'on réussisse à être plus forts le dimanche. » lire aussi Quatre scénarios d'avenir pour Pierre Gasly Esteban Ocon, lui aussi, regrette ses dimanches loin d'être idéaux. « On aurait pu être meilleurs en course à Imola, tout n'était pas parfait on peut optimiser certaines choses », résume le Français, neuvième sur la grille comme au classement final après, là encore, un mauvais choix de pneus au départ et une pénalité contre l'un de ses rivaux après l'arrivée. L'enchaînement des courses (Portugal ce week-end puis Espagne dès la semaine prochaine) devrait notamment permettre aux troupes françaises de rendre des copies plus propres au fil des Grands Prix. « On n'a pas encore utilisé le plein potentiel de la voiture, on doit pouvoir en tirer plus en la comprenant un peu mieux, espère le Normand. Ce sera la clé car on ne dispose d'aucune marge pour entrer dans les points tellement c'est serré. »« Deux ou trois dixièmes séparent la septième de la quatorzième place en qualification, confirme Fernando Alonso, l'autre pilote Alpine. On se retrouve dans ce groupe et on n'a aucune marge d'erreur : si tout se passe à merveille on se bat pour les places en haut de ce paquet mais au moindre raté on se retrouve derrière. Et ce sera comme ça durant toute la saison. » lire aussi Une intersaison pleine de changements pour Esteban Ocon