F1 - GP de Russie - Ferrari place ses deux monoplaces en première ligne du GP de Russie, Sebastian Vettel devant Kimi Räikkönen

L'Equipe.fr
Les Ferrari de Sebastian Vettel et Kimi Räikkönen sont en première ligne du GP de Russie. Ce n'était plus arrivé pour la Scuderia depuis presque neuf ans (GP de France 2008).

Les Ferrari de Sebastian Vettel et Kimi Räikkönen sont en première ligne du GP de Russie. Ce n'était plus arrivé pour la Scuderia depuis presque neuf ans (GP de France 2008).Le film des qualificationsLa dernière fois que deux monoplaces rouges étaient sur la première ligne d'une grille de départ, c'était à Magny-Cours, en 2008. Kimi Räikkönen avait alors devancé Felipe Massa. Le Finlandais est toujours là, presque neuf ans plus tard, mais ce n'est pas lui qui a signé la pole sur le circuit russe. Le champion du monde 2007 était pourtant bien placé après la première tentative en Q3, avec un chrono de 1'33"253. Il devançait alors Valtteri Bottas (Mercedes) de moins de 40 millièmes, et son coéquipier Sebastian Vettel de 173 millièmes. Lewis Hamilton (Mercedes), à plus d'une seconde, semblait alors hors-course.Mais lors de la seconde tentative, Räikkönen n'a pas réussi à améliorer, contrairement au quadruple champion du monde, qui lui est passé devant pour 59 millièmes seulement (1'33"194). Derrière, les deux Mercedes, pourtant devant en Q2, n'ont pas pu faire mieux, et se retrouvent donc exclues de la première ligne. Ce qui n'était qu'une tendance depuis le début du week-end s'est confirmé en qualifications : Ferrari est plus rapide que Mercedes sur un tour. Reste à savoir ce qui se passera en course...La grille de départLes écarts avec le reste du plateau sont abyssaux : Daniel Ricciardo (Red Bull), qui s'est réveillé en qualifications, se retrouve 5e à 1"711 du poleman. L'Australien devance Felipe Massa (Williams, +1"916), Max Verstappen (Red Bull, +1"967), Nico Hülkenberg (Renault, +2"091), Sergio Perez (Force India, +2"143) et Esteban Ocon (Force India, +2"236), qui rentre en Q3 pour la première fois de sa jeune carrière. L'autre Français, Romain Grosjean (Haas), a lui connu beaucoup plus de difficultés. Dernier temps en Q1, il n'évitera la dernière place sur la grille qu'à la faveur de la pénalité de Stoffel Vandoorne (McLaren).

En utilisant Yahoo vous acceptez les cookies de Yahoo/ses partenaires aux fins de personnalisation et autres usages