F1 - GP de Russie - Lando Norris décroche la pole du Grand Prix de Russie

  • Oops !
    Une erreur est survenue.
    Veuillez réessayer plus tard.
  • Oops !
    Une erreur est survenue.
    Veuillez réessayer plus tard.
·3 min de lecture
Dans cet article:
  • Oops !
    Une erreur est survenue.
    Veuillez réessayer plus tard.
  • Oops !
    Une erreur est survenue.
    Veuillez réessayer plus tard.

La séance de qualifications du Grand Prix de Russie, disputée samedi à Sotchi sur une piste humide, a été dominée par Lando Norris (McLaren), qui décroche la première pole de sa carrière, devant Carlos Sainz (Ferrari) et George Russell (Williams). Lewis Hamilton (Mercedes) est seulement 4e. McLaren surfe sur la vague. Les monoplaces orange enchaînent après leur doublé de Monza avec la première pole position en carrière de Lando Norris. Sur un circuit de Sotchi mouillé après les orages du matin, le Britannique a profité d'un coup de poker initié par son compatriote George Russell : chausser des pneus tendres en milieu de Q3 alors que la trajectoire s'asséchait peu à peu. Daniel Ricciardo complète le bon résultat d'ensemble avec une cinquième position sur la grille. Instigateur de ce qui est devenu un coup de génie, Russell a su hisser sa Williams au troisième rang devant... Lewis Hamilton.

Habituées à briller en Russie avec 100 % de victoires depuis que le Grand Prix se déroule à Sotchi, les Mercedes ont raté leur fin de qualifications. Dominatrice depuis le début du week-end, l'écurie allemande n'a pas su sécuriser la pole position. La faute à un changement de pneus trop tardif qui n'a laissé à Hamilton et Bottas qu'un seul tour d'attaque. La faute également au septuple champion du monde. Le Britannique a tout d'abord perdu le contrôle de sa voiture en rentrant dans les stands et a percuté le mur. Résultat : un aileron avant cassé. Hamilton, une fin de séance délicate Après avoir indiqué à la radio ne pas être capable de monter ses pneus tendres en température, Hamilton a commis une deuxième erreur au virage 16 avec un tête-à-queue qui lui a valu de taper dans le mur avec l'arrière de sa monoplace. Alors qu'il pointait en haut de la feuille des temps avec les pneus intermédiaires, il n'a donc pu faire mieux que quatrième après les chronos de Norris, Sainz et Russell. Pendant ce temps-là, Valtteri Bottas a signé un septième temps anonyme.

Assuré de partir dernier après sa pénalité de trois places et son changement de moteur, Max Verstappen n'a pas bouclé le moindre tour en Q1 et doit, officiellement, être repéché par les commissaires de course pour prendre le départ du Grand Prix. Charles Leclerc a en revanche joué le jeu en se qualifiant pour une Q2 pendant laquelle il n'est pas sorti de son garage. Le Monégasque sera donc 19e sur la grille, juste derrière Nicholas Latifi, troisième pilote à avoir changé son moteur lors de la 15e manche de la saison. lire aussi Le film de la séance La déception de cette séance provient de Pierre Gasly. Troisième des essais libres 2 vendredi, le Français avait de grandes ambitions à l'entame des qualifications. Mais son AlphaTauri est restée bloquée en Q2 avec une douzième place sur la grille.

Un résultat qui a passablement énervé le vainqueur de Monza en 2020. Esteban Ocon sera donc le Français le mieux placé au départ (dixième) alors que son coéquipier chez Alpine, Fernando Alonso, a réalisé le sixième temps. lire aussi Toute l'actualité de la F1

Notre objectif est de créer un endroit sûr et engageant pour que les utilisateurs communiquent entre eux en fonction de leurs centres d’intérêt et de leurs passions. Afin d'améliorer l’expérience dans notre communauté, nous suspendons temporairement les commentaires d'articles