F1 - GP de Russie - Lando Norris (McLaren) septième du Grand prix de Russie : « J'ai le coeur brisé »

·3 min de lecture

Alors qu'il a été très proche d'une première victoire en F1 dimanche à Sotchi, et qu'il assume son pari risqué et perdant, de rester en piste sans changer ses pneus, Lando Norris est très frustré par le résultat final. Lando Norris (septième, McLaren) : « D'une certaine façon, je suis dévasté mais nous avons pris la décision de rester en piste. C'est la mauvaise mais j'ai pris une décision, tout comme l'équipe. En fait, c'est plus le fait qu'eux pensaient que j'aurais dû m'arrêter, et j'ai décidé de rester en piste, donc c'était ma décision. Je pensais que c'était ce qu'il fallait faire.

J'ai l'impression d'avoir fait tout ce que je pouvais, même quand c'est devenu compliqué à la fin, j'ai fait quelques erreurs mais je gardais toujours Lewis (Hamilton) derrière et je commençais à m'échapper un peu. Avant qu'il ne rentre au stand, je crois que les pneus étaient parfaits, puis on m'a dit que la pluie allait rester comme ça. lire aussi Lewis Hamilton remporte en Russie sa 100e victoire en F1 et reprend les commandes du Championnat Si c'était la même quantité d'eau, c'était la bonne décision de rester en piste. Mais il y a eu plus de pluie que ce que nous attendions. Je crois que j'étais convaincu avant d'être capable de le faire (gagner un Grand Prix), je le suis depuis un moment, donc rien n'a vraiment changé, mais j'ai juste un peu le coeur brisé. » Max Verstappen (deuxième, Red Bull) : « C'était assez délicat dans le tour de rentrée au stand de prendre la décision d'adopter les intermédiaires, mais à un moment c'était vraiment glissant et nous avons décidé au bon moment de rentrer au stand, car si nous l'avions fait un tour plus tôt nous aurions probablement détruit les intermédiaires dans le dernier secteur.

Bien sûr, remonter de la dernière à la deuxième place est très, très bon, et la course elle-même n'a pas été très facile car il était très difficile de dépasser, et une fois qu'on était coincé il était très facile d'abîmer les pneus, mais heureusement la pluie nous a aidés à faire ce dernier saut. Avec la pénalité que nous avions, ne perdre qu'une place (sur Hamilton), ce n'est vraiment pas si mal. Quand je me suis réveillé ce matin, je ne m'attendais vraiment pas à ce résultat ! » lire aussi Donnez une note au Grand Prix de Russie Sainz (troisième, Ferrari) : « J'ai pris un bon départ, ce qui était la priorité. Je ne voulais pas perdre trop de temps et je n'ai pas perdu de places sur George (Russell). Après, j'ai pu déployer ma tactique comme je le voulais en passant par l'extérieur au deuxième virage. Ensuite le graining est apparu et c'est là que c'est devenu compliqué pour nous.

On a beaucoup souffert. Il a fallu passer très tôt sur les durs et les gérer. Puis la pluie est arrivée au plus mauvais moment puisque mes pneus étaient morts. On est rentré aux stands au bon moment et j'ai pu remonter à la troisième place ce qui rend ma course très solide. » lire aussi Le classement du Championnat du monde des pilotes

Notre objectif est de créer un endroit sûr et engageant pour que les utilisateurs communiquent entre eux en fonction de leurs centres d’intérêt et de leurs passions. Afin d'améliorer l’expérience dans notre communauté, nous suspendons temporairement les commentaires d'articles