F1 - GP de Sao Paulo - La décision des commissaires concernant une éventuelle révision de l'incident Verstappen - Hamilton au Brésil sera rendue vendredi

  • Oops !
    Une erreur est survenue.
    Veuillez réessayer plus tard.
  • Oops !
    Une erreur est survenue.
    Veuillez réessayer plus tard.
·2 min de lecture
Dans cet article:
  • Oops !
    Une erreur est survenue.
    Veuillez réessayer plus tard.
  • Oops !
    Une erreur est survenue.
    Veuillez réessayer plus tard.

Après une audition de plusieurs heures jeudi à Doha, les commissaires de la FIA ont décidé d'attendre vendredi pour annoncer si une enquête doit être ouverte concernant l'incident entre Max Verstappen et Lewis Hamilton au GP de Sao Paulo. Le jury des commissaires de la FIA a décidé de prendre son temps pour statuer sur la demande de révision de l'incident ayant opposé Max Verstappen et Lewis Hamilton dimanche dernier lors du GP de Sao Paulo (Brésil). Il ne rendra son verdict que vendredi et annoncera si une enquête doit être ouverte ou pas. Mercedes a demandé une sanction contre Max Verstappen, coupable selon eux d'avoir empêché Lewis Hamilton de la dépasser au virage 4 du 48e tour du GP de Sao Paulo, en élargissant sa trajectoire. Manoeuvre jugée licite par les commissaires de la FIA sur le coup. De nouvelles images pour convaincre De nouvelles images, en particulier en caméra embarquée à bord de la Red Bull, ont depuis été versées au dossier par Mercedes. Images non parvenues aux commissaires de la FIA au moment de leur jugement en course. Le communiqué de la FIA stipulait avant l'audience de ce jeudi via visiophone à Doha, que celle-ci devait « déterminer si le droit de révision existe. C'est-à-dire si un nouvel élément significatif et pertinent est découvert, lequel n'était pas à la disposition des parties introduisant un recours au moment de la décision concernée. »

Le Néerlandais pouvait en théorie subir une pénalité de 5 secondes qui l'aurait privé de sa 2e place au Brésil et des points qui vont avec. Il aurait alors été classé troisième et aurait perdu trois points au classement des pilotes. Autre option, lui infliger une pénalité sur la grille (3 à 5 places) au départ du GP du Qatar, sur une piste où il est délicat de doubler. La seconde hypothèse semblait en cas de sanction, la plus cohérente puisque, au Brésil, Hamilton a pu doubler Verstappen au 59e tour et s'imposer. De plus, si le pilote Red Bull avait été informé de la pénalité, peut-être aurait-il pu maintenir un écart supérieur à 5 secondes et ainsi préserver sa deuxième place face à Valtteri Bottas, qu'il a finalement devancé de 3''1. Sebastian Vettel « Lewis a fait une super course. Il était le plus rapide. Il a gagné. Et c'est tout » Pour les pilotes non impliqués sur l'incident, il devient urgent d'éclaircir les règles sur ce qui est autorisé ou pas en course. Pierre Gasly (Alpha Tauri) : « Selon les incidents il y a eu des réactions différentes des commissaires. Certaines fois, ils demandent de laisser passer l'adversaire, d'autres ils infligent une pénalité de 5 secondes et d'autres fois ils ne font rien... Ce n'est pas très clair. » Et Gasly de demander comme Carlos Sainz (Ferrari) et de nombreux autres pilotes le retour des zones de graviers en lieu et place des dégagements actuels sur la plupart des circuits : « Comme ça, tout serait réglé. Avec les graviers l'incident n'aurait pas eu lieu ou les deux pilotes seraient allés au tas. Quand on sort de la piste il devrait y avoir une pénalité. Ne pas subir de conséquence pour ce genre de comportement n'est pas possible. » Pour Esteban Ocon (Alpine), « du moment où il n'y a pas de collision il ne devrait pas y avoir de sanction. En tant que pilote je préfère que ça soit honnête, rude, sans toutes ces discussions, mais vu l'écart au championnat entre les deux hommes, c'est normal qu'il y ait des réclamations ». Quant à Sebastian Vettel, il estime que le jugement a été rendu sur la piste et ne mérite pas d'être revisité : « Lewis a fait une super course. Il était le plus rapide. Il a gagné. Et c'est tout. » Parole de sage.

Notre objectif est de créer un endroit sûr et engageant pour que les utilisateurs communiquent entre eux en fonction de leurs centres d’intérêt et de leurs passions. Afin d'améliorer l’expérience dans notre communauté, nous suspendons temporairement les commentaires d'articles