F1 - GP de Sao Paulo - La requête de Mercedes contre Max Verstappen examinée jeudi

  • Oops !
    Une erreur est survenue.
    Veuillez réessayer plus tard.
  • Oops !
    Une erreur est survenue.
    Veuillez réessayer plus tard.
·2 min de lecture
Dans cet article:
  • Oops !
    Une erreur est survenue.
    Veuillez réessayer plus tard.
  • Oops !
    Une erreur est survenue.
    Veuillez réessayer plus tard.

La demande de Mercedes de revenir sur la passe d'armes musclée entre Lewis Hamilton et Max Verstappen lors du Grand Prix de Sao Paulo, dimanche, sera examinée jeudi par la FIA. Avec un calendrier de fin de saison très condensé et un prochain Grand Prix dès dimanche au Qatar, la FIA se devait d'être réactive après la demande déposée par Mercedes, mardi, d'examiner à nouveau la passe d'armes musclée entre Max Verstappen et Lewis Hamilton au 48e tour du Grand Prix de Sao Paulo.

Dans le feu de l'action, les commissaires avaient jugé qu'il n'était pas utile de mener une enquête sur la défense musclée du pilote Red Bull, alors que les deux candidats au titre avaient dû aller au-delà des limites de la piste pour éviter l'accrochage. Après la publication de nouvelles vidéos, Mercedes avait demandé aux instances sportives de réexaminer l'incident. lire aussi Décryptage : comment Lewis Hamilton a réussi à dépasser Max Verstappen au GP de Sao Paulo La FIA a donc convoqué les deux parties (Mercedes et Red Bull, qui doivent notifier les trois personnes maximum qui les représenteront, dont éventuellement les pilotes) à une audience par vidéo conférence ce jeudi à 15 heures. Celle-ci visera à déterminer si la demande de Mercedes est recevable ou non. Pour cela, il faudra déterminer si de nouveaux éléments ont émergé depuis la décision prise pendant la course de ne pas se pencher sur le dossier. Mercedes s'appuiera sans doute sur la vidéo de la caméra embarquée frontale et la camera à 360° installées à bord de la Red Bull de Verstappen, indisponibles au moment où Michael Masi, le directeur de course, avait décidé de classer l'affaire. lire aussi Après ses déboires au Brésil, Mercedes fait bloc

Notre objectif est de créer un endroit sûr et engageant pour que les utilisateurs communiquent entre eux en fonction de leurs centres d’intérêt et de leurs passions. Afin d'améliorer l’expérience dans notre communauté, nous suspendons temporairement les commentaires d'articles