F1 - GP de Turquie L'Etat ne paiera pas

Le ministre turc des sports, Suat Kilic, a été catégorique. Le gouvernement turc ne déboursera pas un centime pour permettre le retour du Grand Prix d'Istanbul au calendrier du Championnat du monde de Formule 1 en 2013. «Un éventuel retour de la Formule 1 en Turquie n'est pas à l'ordre du jour du gouvernement. C'est un dossier qui concerne exclusivement le secteur privé. S'il le souhaite, le secteur privé peut et réussira à faire revenir la Formule 1 en Turquie. Mais il est hors de question pour nous de régler le montant des droits qui ont été proposés à une société privée», a-t-il déclaré.

Plus tôt dans la semaine la Fédération automobile turque avait annoncé avoir trouvé un accord avec Bernie Ecclestone et Vural Ak, «sur tous les points, sauf le prix». Mercredi, Vural Ak avait déclaré dans la presse turque que le gouvernement était prêt à avancer une somme de 10,3 millions d'euros pour aider au retour du Grand Prix d'Istanbul. Une déclaration apparemment sans fondement, selon ce même gouvernement.

FANTASY LFP - Le Fantasy officiel de la Ligue 1 débarque sur Yahoo Sport - Jouez maintenant

Les plus vus