F1 - GP de Turquie - Lewis Hamilton, à propos de la stratégie de Mercedes en Turquie : « Il est faux de dire que je suis furieux »

·1 min de lecture
Dans cet article:
  • Oops !
    Une erreur est survenue.
    Veuillez réessayer plus tard.

Agacé par la décision de Mercedes de le faire rentrer au stand dimanche lors du Grand Prix de Turquie, Lewis Hamilton, 5e de la course, a tenu à clarifier certaines choses lundi sur son compte Instagram. La presse anglaise n'a pas manqué de pointer les dysfonctionnements au sein de l'organigramme Mercedes dimanche lors du Grand Prix de Turquie, et la colère de Lewis Hamilton après que son stand l'a « forcé » à rentrer pour changer de pneus à huit tours de l'arrivée. Une décision qui, selon le septuple champion du monde, l'a privé d'un meilleur résultat que sa 5e place, le pilote britannique se sentant capable de mener les intermédiaires jusqu'au terme de la course et de viser le podium. lire aussi Toto Wolff : « Nous avons joué la prudence » Lundi, dans une story sur son compte Instagram, Hamilton a tenu à apaiser le débat. « J'ai vu des articles ce matin qui en faisaient un peu trop sur l'incident d'hier à propos du timing de l'arrêt au stand, écrit-il. Il est faux de dire que je suis furieux contre mon équipe. » Lewis Hamilton « Ne vous attendez jamais à ce que je sois poli et calme à la radio durant la course » « En tant qu'équipe, nous travaillons dur pour établir la meilleure stratégie possible, mais au cours de la course, vous devez prendre des décisions rapides alors que les circonstances ne cessent d'évoluer, ajoute-t-il. Hier (dimanche), nous sommes restés en piste en espérant que ça allait sécher, ce ne fut pas le cas. J'ai voulu prendre le risque d'aller au bout de la course sans rentrer au stand, c'était mon choix de rester en piste, et ça n'a pas marché. Au final, je suis rentré au stand et c'était la chose la plus sage à faire. » « Nous vivons et nous apprenons, poursuit Hamilton. Nous gagnons et nous perdons en équipe. Ne vous attendez jamais à ce que je sois poli et calme à la radio durant la course, nous sommes tous des passionnés et dans le feu de l'action, cette passion s'exprime, c'est le cas pour tous les pilotes. Je donne tout mon corps et mon esprit dans la voiture. C'est ce feu qui m'anime qui m'a permis d'aller aussi loin mais la colère est rapidement oubliée une fois la course terminée. Nous discutons ensemble de ce qui s'est passé et nous nous focalisons sur le Grand Prix suivant. »

Notre objectif est de créer un endroit sûr et engageant pour que les utilisateurs communiquent entre eux en fonction de leurs centres d’intérêt et de leurs passions. Afin d'améliorer l’expérience dans notre communauté, nous suspendons temporairement les commentaires d'articles