F1 - GP de Turquie - Red Bull participe ce dimanche en Turquie à son 300e Grand Prix de F1

L'Equipe.fr
·2 min de lecture

Créée en 2005, Red Bull va prendre ce dimanche en Turquie le départ de son 300e Grand Prix de Formule 1. Avec l'espoir de décrocher une 64e victoire dans la discipline. C'est une sacrée success story. Créée en 2005, l'écurie Red Bull était avant tout un outil marketing pour la marque autrichienne de boisson énergisante, à grands coups de com' et de fêtes majestueuses dans le paddock et en dehors. Mais la petite équipe, née sur les bases de l'écurie Jaguar, a vite découvert le goût de la victoire. C'est Sebastian Vettel qui lui a offert son premier succès, en 2009 au GP de Chine, à l'occasion de la 74e participation de Red Bull à une course de Formule 1. À partir de 2010, l'écurie autrichienne, basée à Milton Keynes au Royaume-Uni, écrase tout sur son passage. Quatre titres mondiaux d'affilée pour Vettel et le constructeur, avec son partenaire moteur Renault.

Depuis 2014, Red Bull subit la loi de Mercedes mais demeure la principale force d'opposition grâce au flamboyant Max Verstappen. Deuxième sur la grille du Grand Prix de Turquie ce dimanche (départ à 11h10) au côté de Lance Stroll, le Néerlandais courra après sa dixième victoire en F1, qui constituerait la 64e de Red Bull en F1. Soit un taux de réussite d'un peu plus de 20 %, similaire à ceux de Ferrari (238 victoires en 1 004 GP) et McLaren (182/876) mais très éloigné de celui de Mercedes (113 victoires en 223 GP, soit 50,6 %). À ce jour, en seize années de présence en F1, Red Bull affiche au compteur 62 pole positions, 63 victoires et 180 podiums, dont 17 doublés.