F1 - GP de Turquie - Valtteri Bottas (Mercedes) remporte le GP de Turquie, Max Verstappen reprend la tête du Championnat

  • Oops !
    Une erreur est survenue.
    Veuillez réessayer plus tard.
  • Oops !
    Une erreur est survenue.
    Veuillez réessayer plus tard.
  • Oops !
    Une erreur est survenue.
    Veuillez réessayer plus tard.
·3 min de lecture
Dans cet article:
  • Oops !
    Une erreur est survenue.
    Veuillez réessayer plus tard.
  • Oops !
    Une erreur est survenue.
    Veuillez réessayer plus tard.
  • Oops !
    Une erreur est survenue.
    Veuillez réessayer plus tard.

Valtteri Bottas (Mercedes) s'est imposé dimanche au Grand Prix de Turquie, disputé sur une piste humide. Max Verstappen (Red Bull), deuxième, reprend les commandes du Championnat car Lewis Hamilton (Mercedes) a fini cinquième après être parti de la 11e place. Valtteri Bottas tient sa première victoire de la saison et la dixième de sa carrière. Peu à l'aise lorsqu'il s'élance de la première place (5 victoires en 17 pole-positions avant aujourd'hui), le Finlandais a parfaitement géré son départ pour virer en tête au premier virage devant Max Verstappen. Sur une piste trempée et qui a mis du temps à sécher, Bottas n'a (presque) commis aucune erreur. Un seul léger blocage de roues sans conséquence alors qu'il menait tranquillement. Un an après être parti six fois en tête-à-queue sur la même piste, le pilote Mercedes ne pouvait rêver mieux pour vaincre ses démons turcs. lire aussi Le film de la course et le classement complet

L'autre gagnant du jour se nomme Max Verstappen. En assurant la deuxième place, le Néerlandais reprend la tête du Championnat du monde à Lewis Hamilton. Le septuple champion du monde, un temps remonté au troisième rang, n'a finalement pu faire mieux que cinquième au drapeau à damiers. La faute à une stratégie bancale. Quand le Britannique souhaitait finir le Grand Prix sans passer par les stands, son écurie insistait pour qu'il chausse des pneus intermédiaires neufs. Il s'est finalement exécuté au 51e tour alors qu'il perdait une seconde par tour. Mais en fin de course, c'est Pierre Gasly (6e) qui est venu menacer son rang alors qu'il souffrait avec ses nouveaux pneus. lire aussi Classement des pilotes lire aussi Classement des constructeurs Ocon, un Grand Prix sans arrêt En tête du Grand Prix après les arrêts aux stands de Bottas et Verstappen, Charles Leclerc a également tenté d'aller au bout dans l'espoir de s'imposer. Un espoir vain face à la rapidité à laquelle Bottas est parvenu à refaire son retard puis à le dépasser. Un dépassement qui a poussé le Monégasque à s'arrêter pour finir à une belle quatrième place. Esteban Ocon est le seul pilote à avoir effectué cette course sans passer par la case des stands. Un choix qui a permis au Français de gratter le point de la dixième place. Alors qu'Hamilton attaquait fort pour remonter dans la hiérarchie, Sergio Perez (3e) est parvenu à garder son adversaire derrière lui au terme d'une très belle manoeuvre où il n'aura rien lâché. Une résistance cruciale pour Red Bull et Max Verstappen dans la course au titre. Arrivé en Turquie avec deux points de retard, Verstappen en compte désormais six d'avance. En assurant un double podium pour l'écurie autrichienne, le Mexicain inscrit des points importants pour le classement constructeur.

Cette course peu animée aura connu tous ses rebondissements en début de Grand Prix lorsque Pierre Gasly a percuté Fernando Alonso au premier virage. Trois tours plus tard, l'Espagnol a évacué sa frustration en envoyant Mick Schumacher en tête-à-queue. La remontée du jour est à l'actif de Carlos Sainz. Parti 19e, le pilote Ferrari a enchaîné les dépassements pour passer la ligne au huitième rang. lire aussi Toute l'actu de la F1

Notre objectif est de créer un endroit sûr et engageant pour que les utilisateurs communiquent entre eux en fonction de leurs centres d’intérêt et de leurs passions. Afin d'améliorer l’expérience dans notre communauté, nous suspendons temporairement les commentaires d'articles